- Publicité -

Bilan Financier : Le Sun de retour en zone de profitabilité avec Rs 200 M

– Le ratio d’endettement chute de 50,6% (2021) à 34,8% avec la Net Debt du groupe à Rs 5,3 milliards

Avec la réouverture des frontières depuis le 1er octobre 2021, le groupe hôtelier Sun réalise une performance satisfaisante et renoue avec la profitabilité après deux années de pandémie. Pour l’exercice se terminant au 30 juin dernier, le groupe réalise ainsi un chiffre d’affaires en forte hausse, soit à Rs 5,1 milliards, comparé à Rs 1,2 milliard pour l’exercice précédent. Toutefois, il reste inférieur de 17% au niveau pre-pandémique de 2019.

- Publicité -

Dans le même temps, les dépenses opérationnelles du groupe bondissent à Rs 3,9 milliards, contre Rs 1,7 milliard l’an passé, avec des résultats de Rs 661,3 millions, contre des pertes d’exploitation de Rs 1,1 milliard l’année dernière. À la fermeture des comptes, Sun réalise des bénéfices de Rs 200 millions contre des pertes de Rs 2 milliards en 2021.
Les établissements hôteliers du groupe ont été en mesure de tirer profit de la demande refoulée avec l’assouplissement des restrictions sanitaires et la reprise des marchés émetteurs. Le taux d’occupation enregistré au sein des hôtels était de 48,1%, contre  72,4% en 2019. L’Average Daily Rate (ADR) a atteint Rs 11 933, soit en hausse de 27,1% par rapport à l’exercice comparatif avant la pandémie.

En fin d’année, le groupe a procédé à une réévaluation de ses terrains et bâtiments en pleine propriété, ce qui a entraîné un gain de Rs 2,1 milliards. Avec le deuxième remboursement des obligations de Sun Ltd (Rs 1,6 milliard) effectué au cours de l’année, le ratio d’endettement du groupe s’est amélioré de manière significative pour atteindre 34,8% (50,6% en 2021), ce qui a permis de réduire considérablement les coûts financiers. La dette nette au 30 juin 2022 était de Rs 5,3 milliards, avec un solde de trésorerie de Rs 1,6 milliard.

Les prévisions pour le premier semestre de l’année fiscale 2023 sont prometteuses, compte tenu de l’activité actuelle, du rythme des réservations et de l’augmentation de la capacité aérienne pour la haute saison. En dépit de facteurs négatifs, dont l’inflation élevée, que le groupe tente d’atténuer, Sun devrait réaliser de meilleurs résultats pour le semestre se terminant le 31 décembre prochain.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour