- Publicité -

JIOI – Madagascar 2023 : Une liste provisoire de 23 disciplines

Le Conseil international des Jeux des îles (CIJ), qui se réunit actuellement à Madagascar, et ce, pour la première fois depuis les Jeux de 2019 à Maurice, a dressé une liste provisoire de 23 disciplines. Cela, dans le cadre de l’organisation des 11es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) prévus en 2023 dans la Grande île.

- Publicité -

Après la journée d’hier, les membres des pays concernés auront une dernière journée de travail aujourd’hui à Antananarivo, l’occasion pour effectuer une visite des sites de compétition et de ce qui sera proposé comme Village des Jeux.

Les JIOI de 2023 commencent à prendre forme. En effet, à l’issue de la première journée de travail qui a réuni Madagascar, Maurice, les Seychelles, les Comores et les Maldives — La Réunion et Mayotte ont finalement suivi la session en ligne —, une liste de provisoire de 23 disciplines a été arrêtée. Contacté hier soir de Tana, Hedley Han, secrétaire général du Comité olympique mauricien, a expliqué au Mauricien que Madagascar a fait part de sa capacité à organiser 23 compétitions sportives. Sauf, dit-il, que de cette liste, on retrouvait le handisport, alors que le para-athlétisme et la paranatation sont déjà inscrits en athlétisme et en natation au programme des Jeux.

« Dans ce contexte, le surf, qui faisait partie des disciplines de démonstration, a été proposé par les Maldives pour faire partie intégrante des Jeux de 2023. Nous en avons discuté et cette proposition a été acceptée », fait-il ressortir.

Hedley Han a toutefois précisé que rien n’est pour l’heure finalisé et que d’ici deux, voire trois mois, les pays membres se réuniront à nouveau afin de prendre une décision finale concernant les disciplines qui seront inscrites au programme des Jeux de 2023. « Les Seychelles ont rappelé que, selon la Charte des Jeux, pour qu’une discipline soit retenue, il faudrait qu’il y ait au moins trois pays participants », déclare notre interlocuteur.
Il ajoute aussi que « c’est la raison pour laquelle aucune décision n’a été prise quant aux 23 disciplines proposées. Chaque pays aura à voir, en interne, ses disciplines pratiquantes et à partir de là, le CIJ sera en mesure de voir quelles sont les compétitions qui seront maintenues et lesquelles ne le seront pas. » Ce dernier a indiqué que des discussions n’ont pu se tenir quant aux disciplines qui seront retenues en démonstration. Parmi, on retrouve l’escrime, le billard, le sport auto et le teqball.

Soulignons que les membres du CIJ ont procédé à l’élection du président et c’est le Seychellois Antonio Gopal qui a été réélu à ce poste. Les autres élus sont le Mauricien Philippe Hao Thyn Voon (1er vice-président), le Maldivien Mohamad Abdul Sattar (2e vice-président), le Comorien Mohamed Ibrahim (3e vice-président) et le Réunionnais Claude Villendeuil (4e vice-président). Les Malgaches Siteny Thierry Randrianasoloniako et Jean-Claude Relaha cumuleront respectivement les postes de secrétaire général et de trésorier.

La liste provisoire de 23 disciplines :

Athlétisme, badminton, basket-ball (3×3 et 5×5), boxe, cyclisme, équitation, football et beach soccer, haltérophilie, handball, judo, karaté, kick-boxing, lutte, natation, pétanque, rugby à 7 et à 15, taekwondo, surf, tir à l’arc, tennis, tennis de table, voile, volley-ball et beach-volley

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour