YASHOVARMAN WASVANI
(MANOJ) APPADO

La Blouse blanche peut séduire. On est sorti du confinement et sans aucun doute cette blouse blanche a été à la hauteur de nombreuses batailles sur le terrain. La famille du Docteur Cheong doit être à l’honneur de même que tous les proches des victimes de la COVID-19, et en particulier ceux ayant milité pour la bonne cause. Il faut les honorer de leur vivant et ne pas verser des larmes de crocodile à leur décès…

Tout médecin doit prodiguer des soins de choix à ses patients. Ce contrat s’étend jusqu’aux équipements utilisés. Le médecin peut exercer sa profession qu’après avoir prêté le serment d’Hippocrate… et non d’hypocrite. Un cas de négligence médicale en est un de trop. Le médecin a donc une obligation de sécurité de résultat à remplir.

On avait un ennemi invisible devant nous, mais hélas il est toujours là et tant qu’on n’aura pas un vaccin, on ne sera pas à l’abri. Le nouveau coronavirus nous a rappelé que le monde est un village global. Détecté en Chine, le virus s’est spatialisé pour devenir une pandémie. La nature étant trop polluée, n’a-t-elle pas cédé à cause des toxines? Aujourd’hui, il est question d’un nouveau recommencement. Il faudra se réinventer. On parle souvent de la stature de ceux qui portent ‘La Blouse blanche’ et cela justifie la cause.

La médecine figure bien au palmarès des besoins. On souhaite souvent à ses proches ‘bonne santé’ et sans La Blouse blanche, le terrain sera incomplet. Toutefois, je déplore le port de La Blouse blanche en dehors de l’enceinte de l’institution hospitalière. Que ce soit dans les environs de Jeetoo Hospital et de Victoria Hospital trop des gens se baladent avec leurs uniformes blancs au quotidien. Cet uniforme est en contact permanent avec la pollution et celle-ci n’est pas uniquement invisible.

Je peux apprécier que La Blouse blanche soit attirante. Qui n’a pas été séduit par Richard Gere portant son uniforme blanc dans ‘Officer and Gentleman’. Toutefois, un uniforme se mérite et il s’agit là d’un symbole. Il faut le respecter. L’exposer à la pollution visible est un sacré non-respect. L’uniforme Blanc était surtout prédestiné à être porté dans les laboratoires. Qui plus est, si l’uniforme a été entaché d’un microbe à l’intérieur du service, le porter à l’extérieur constitue là un véritable danger pour le public. Au lieu de continuer à porter La Blouse Blanche en dehors du cadre hospitalier, un badge aura pu faire l’affaire.

Le blanc incarne la pureté, la joie de vivre, l’honnêteté, la propreté et cela devrait aussi s’appliquer à la Blouse blanche.