Bureau des Affaires Extérieures De la Foi Bahá’íe

L’allégresse inhérente à la Religion baha’ie trouve son expression dans les nombreuses fêtes et jours fériés de l’année. En avril, les Bahá’ís de Maurice et du monde entier entament une période de fête de 12 jours, la Fête de Ridván, le « Roi des Festivals », les douze jours les plus sacrés de l’année bahá’íe.

Ridván est un mot persan qui signifie « paradis ». Cette célébration a débuté cette année le 20 avril pour se terminer le 1er mai. Elle a commencé à l’endroit où la foi bahá’íe a fait ses débuts dans un beau jardin appelé le jardin de Ridvan (prononcé rez-vahn), à Baghdad, Irak. Ce jardin, parfumé à la rose et empli de chants d’oiseaux, a été le témoin de la naissance de la plus récente religion indépendante du monde le 21 avril 1863. Situé sur une île proche de la rivière Tigre près de la ville de Baghdad, le jardin de Ridvan a marqué l’endroit exact où Bahá’u’lláh a d’abord déclaré sa mission et inauguré la foi bahá’íe.

Ces jours dans le jardin sont appelés « Les jours de Ridvan » et ils sont d’une importance suprême, car c’est alors que Bahá’u’lláh a déclaré, à quelques disciples, sa grande mission et a commencé à construire le palais de la paix et de l’unité pour le monde. Deux événements importants dans la vie communautaire bahá’íe se déroulent pendant les Fêtes de Ridván.

Des élections

Pendant ces 12 jours de fête, l’un des événements importants dans la vie communautaire bahá’íe correspond aux élections des institutions formant l’Ordre administratif mondial bahá’í. Chaque 21 avril, partout dans le monde, ont lieu les élections des Assemblées spirituelles locales.

Entre le 9e et le 12e jour des Fêtes de Ridván, se déroulent aussi les élections au niveau national pour élire l’Assemblée Spirituelle Nationale.

Les élections bahá’íes sont uniquement ouvertes aux membres de la communauté bahá’íe qui ont 21 ans révolus et qui sont électeurs et éligibles.

Des célébrations

Par ailleurs, pour commémorer cet événement important, les Bahá’ís organisent des célébrations festives ouvertes à toutes et à tous et pouvant prendre diverses formes. Prières, chants, pique-nique et mise à l’honneur des talents artistiques marquent ces jours de fête, dont trois jours sont des jours sacrés, à savoir les 20, 28 avril et le 1er mai.

La fête de Ridvan célèbre ainsi l’avènement de la religion baha’ie et des enseignements divins apportés par son prophète Bahá’ú’lláh pour le progrès de l’humanité vers une nouvelle ère de maturité matérielle et spirituelle. Aujourd’hui, plus d’une centaine de volumes recueillant livres, prières, tablettes et épîtres, inspirent et guident une communauté grandissante de Baha’ís et d’amis de la foi de toutes confessions et horizons, à coordonner leurs efforts au service d’une société future juste, paisible et prospère, animée par cette même vision unificatrice : « Le dessein fondamental qui anime la foi de Dieu et sa religion est de sauvegarder les intérêts du genre humain, de promouvoir son unité, de stimuler l’esprit d’amour et de fraternité parmi les hommes. » — Bahá’u’lláh.

Pour les Bahá’ís, la période de Ridvan démontre le pouvoir du prophète de Dieu de créer le bonheur humain, d’apporter la lumière des ténèbres et de triomphe pour tout le genre humain.