ASHMI YOGISHAH BUNSY

Étudiante en MPhil / PhD à l’Université de Maurice
Educatrice pour l’ONG Ecosystem Restoration Alliance Indian Ocean

Photo : Ashmi Yogishah Bunsy

Endémique de Maurice et de La Réunion, la Roussette de Maurice (Nom scientifique : Pteropus niger) est une chauve-souris de taille moyenne avec une envergure de 80 centimètres, faisant d’elle le plus gros mammifère endémique de l’île. L’espèce est principalement nocturne / crépusculaire, mais parfois certains individus peuvent être aperçus pendant la journée. Elle consomme principalement des fruits indigènes, mais aussi le nectar, le pollen et des feuilles. Comme la majorité des espèces de chauves-souris dans le monde, la Roussette de Maurice donne naissance à un seul bébé par an, ce qui rend cette espèce très vulnérable. À la suite des activités humaines destructrices (des abattages massifs, le braconnage, la dégradation de leur habitat), en 2018, l’UICN a rehaussé le statut de conservation de l’espèce de ‘vulnérable’ à ‘en danger’, ce qui signifie que les risques de son éventuelle extinction sont beaucoup plus grands. Bien que les preuves scientifiques aient montré que tuer des chauves-souris frugivores n’augmente pas la production de fruits, certains cherchent délibérément à pousser cette espèce endémique menacée à l’extinction. La Roussette de Maurice fournit des services écosystémiques importants tels que la pollinisation et la dissémination des graines, même sur de longues distances. Cette dissémination des graines est vitale pour la régénération des forêts indigènes. Plus de 40% d’espèces de plantes indigènes risquent de disparaître si la Roussette de Maurice ne parvient plus à disséminer les graines efficacement. D’autant plus, le rôle que joue la Roussette de Maurice dans les forêts a des bénéfices supplémentaires, car ces forêts contribuent à la régulation des cycles hydrologiques et au maintien des stocks de carbone qui risquent de diminuer lorsque la dispersion des graines n’est plus efficace. Ceci dit, en remplissant leurs rôles écologiques, les Roussettes favorisent la biodiversité et soutiennent la santé de nos écosystèmes.