Monsieur le Président,

Suite à votre annonce pour que des rues et statues en France soient nommées d’après des figures étrangères ou de la diversité, en ma qualité de responsable d’un parti politique mauricien, le Ralliement Citoyen pour la Patrie, je me permets de répondre à votre invitation de formulation de propositions.

Maurice (Ile), anciennement Isle de France, a une riche tradition littéraire en langue française et, comme vous le savez, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Prix Nobel de Littérature, est Franco-mauricien […].

Deux auteurs/écrivains, qui ont marqué la littérature francophone de Maurice, méritent d’être davantage honorés en France :

Robert Edward Hart est un poète né à Port-Louis en 1891 et mort en 1954 à Souillac. Avec plus d’une quinzaine de publications, Robert Edward Hart est considéré à juste titre comme le « Prince des poètes et écrivains de Maurice ». II a eu, à trois reprises, des prix de l’Académie Française.

Marie Rita Marcelle Lagesse est née en 1916 et décédée en 2011 à Quatre Bornes. Elle est l’auteure de plusieurs romans de grande référence et a été élevée Chevalier de l’Ordre du Mérite et Chevalier des Palmes Académiques en France. Son roman « La diligence s’éloigne à l’aube » est une référence incontournable dont l’étude est souvent nécessaire pour l’obtention de l’équivalent du baccalauréat délivré par l’Université de Cambridge aux lycéens mauriciens et d’autres pays.

Sur le plan politique, deux personnalités méritent tout autant d’être honorées.

Je suggère à cet effet le nom du Dr Maurice Curé, né en 1886 à Port-Louis et décédé en 1977 à Curepipe. Il est le fondateur du Parti Travailliste mauricien et l’importateur de grandes valeurs du travaillisme dans le paysage politique de Maurice.

L’Histoire politique contemporaine de Maurice est marquée par Sir Gaëtan Duval, né à Beau-Bassin en 1930 et décédé à Grand-Gaube en 1996. Il s’agit de l’une des personnalités politiques les plus rayonnantes ayant notamment œuvré pour l’abolition de la peine de mort.

Je forme les vœux que ces noms soient retenus par votre Gouvernement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

PADMA UTCHANAH

Rivière du Rempart,

le 15 décembre 2020

CC :

– Madame la Ministre déléguée à la Ville

– Son Excellence l’Ambassadeur de France à Maurice.