- Publicité -

Logistiques : Velogic en forte croissance avec un CA de Rs 4,6 milliards

– Vishal Nunkoo (CEO) : « Les activités à l’étranger ont contribué à 55% de notre rentabilité, contre 44% précédemment »

- Publicité -

 Leader dans le secteur de la logistique à Maurice, le groupe Velogic clôture l’exercice financier au 30 juin avec un chiffre d’affaires en hausse de 25%, s’établissant à Rs 4,6 milliards, contre Rs 3,7 milliards l’année précédente. Ses bénéfices après impôts atteignent Rs 215,5 millions, contre Rs 151 millions l’an dernier, ce qui représente une progression de 42,7%. Ce résultat est toutefois comptabilisé après un item exceptionnel – un profit de Rs 21,9 millions, réalisé sur la vente de 70% de parts dans l’une de ses filiales, Velogic France, pour un montant de Rs 216 millions.

Les résultats présentés aux actionnaires incluent donc 11 mois d’activités de Velogic France, dont la tranche de 70% de l’actionnariat a été cédée en mai dernier à un partenaire stratégique français. Ce partenariat donne d’ailleurs une nouvelle perspective de développement à Velogic France et devrait renforcer la résilience des opérations du groupe en France.

« Au cours de l’exercice sous revue, Velogic a réalisé une bonne croissance, principalement due à la reprise des vols commerciaux, qui a augmenté la capacité du fret aérien », souligne Vishal Nunkoo, Chief Executive Officer. « Les activités à l’étranger ont contribué à 55% de notre rentabilité, contre 44% dans la période précédente, démontrant l’importance grandissante de nos activités à l’international. L’exercice confirme ainsi une dynamique de rebond à la sortie de la crise Covid, et nous avons pu nous adapter à l’évolution rapide de l’environnement. Je suis convaincu que dans un monde de plus en plus incertain, c’est l’agilité de mes collègues, que je remercie d’ailleurs de tout cœur, qui aidera la société à faire la différence », fait-il encore comprendre.

Coté sur le marché secondaire de la Bourse de Maurice, le Development and Enterprise Market, depuis décembre 2021, Velogic a distribué des dividendes de Re 0,72 par action durant l’année financière, ce qui représente une hausse de 64% par rapport à l’année précédente.

Dans un contexte de perturbations dans la chaîne d’approvisionnement et de tensions géopolitiques, le revenu des opérations mauriciennes a augmenté de 13%, tandis que la rentabilité a été maintenue à un niveau comparable à l’année dernière. « This is mainly due to a significant growth of 43% of the low margin freight forwarding activities. Freight forwarding was boosted by an increase in air freight and courier business with the reopening of borders and e-commerce growth respectively », explique la direction. Cette hausse a été compensée par un ralentissement des autres activités.

L’activité de dépôt de conteneurs a enregistré un volume inférieur à celui de l’année dernière en raison de l’internalisation prévue de cette activité par un important client. Les activités de transport de conteneurs et d’entreposage ont été affectées par une réduction des importations dans le pays. En outre, le transport de canne à sucre a été affecté par une concurrence accrue dans un contexte de baisse des volumes de transport routier.

Les performances de l’activité de transport maritime ont été inférieures à celles de l’année dernière, mais comme prévu, en raison de la diminution des projets. La rentabilité de l’activité de conditionnement du sucre (Sugar Packing) a diminué suite à une réduction des commandes en provenance du Royaume-Uni.

En revanche, les opérations des entités internationales du groupe ont surpassé les résultats de l’année dernière, contribuant à plus de la moitié du total des ventes et des bénéfices. L’augmentation des activités de transport de marchandises a été le moteur de la performance internationale. Madagascar a surpassé ses résultats prépandémiques avec des volumes plus élevés sur les principales voies commerciales. L’Inde a généré des résultats records en s’appuyant sur la force de son réseau d’agents dans le monde entier et en étendant sa couverture géographique.

Le Kenya, lui, a réalisé de bonnes performances, malgré que l’activité de dédouanement ait été affectée par la baisse des importations. Cette situation a été compensée par une meilleure gestion de la flotte dans l’activité de transport, qui a généré des rendements plus élevés.

Au cours du deuxième trimestre de l’année, Velogic a acquis avec succès la participation minoritaire de 49% détenue par KIBO Fund II dans les entités kényanes. Cette transaction a consolidé la présence de Velogic en Afrique de l’Est. Le groupe a également investi dans sa propre infrastructure de garage, nouvellement construite sur un terrain libéré au dépôt de Riche-Terre, ce qui a permis de réaliser d’importantes économies de location.

Une nouvelle amélioration de la performance de Velogic est attendue en 2023. Cependant, la direction demeure prudente quant à l’impact de l’inflation élevée et des incertitudes géopolitiques sur les modèles commerciaux au cours des prochains mois.

À ce jour, le groupe compte 38 bureaux dans plusieurs pays et emploie 1 400 personnes sur six territoires, soit en France, en Inde, à Madagascar, à La Réunion, au Kenya et à Maurice. Velogic est engagée dans plusieurs activités, comme le transit international, le dédouanement, le transport routier, l’entreposage, l’agence maritime, les services liés aux conteneurs, les services de courrier express, la manutention, le déménagement, les cargaisons spéciales et l’emballage de sucres spéciaux.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour