- Publicité -

Mare-aux-Vacoas : Trois policiers attaqués par 25 individus encagoulés

Trois policiers ont dû prendre la fuite pour ne pas se faire lyncher par au moins 25 personnes au parking de Mare-aux-Vacoas, vendredi soir. Un constable, âgé de 39 ans, affecté au poste de police de Bambous, a expliqué dans sa déposition qu’il était sur les lieux vers 22h30. Il n’était pas de service.

- Publicité -

Deux de ses amis, des policiers de Vacoas, sont arrivés dans leurs véhicules respectifs. Vu qu’ils ne travaillaient pas, ils ont décidé de partager un repas ensemble près du réservoir car les commerces étaient déjà fermés. Le trentenaire avance qu’ils discutaient avec les deux autres constables quand deux vans et trois voitures sont entrés brusquement sur le parking.

Le constable dit avoir vu environ 25 personnes portant des cagoules se diriger en leur direction. Quelques-uns ont lancé : « zot pe pran nisa ar fam ». Le plaignant a tenté de leur expliquer qu’ils se sont trompés de cible et que ses amis et lui sont dans le parking avec la seule intention de se détendre. Mais, la bande était tout excitée et elle lançait des jurons à haute voix.

Comme la situation était tendue, le trentenaire est entré dans sa voiture pour quitter les lieux car il ne voulait aucun problème avec les suspects. Sauf que deux personnes lui ont assené des coups de bâton aux mains. Il a vu d’autres membres du groupe qui agressaient un de ses collègues au visage.

Vu que les trois policiers étaient impuissants face à un si grand nombre de personnes, le plaignant est parvenu à entrer dans sa voiture quand la bande l’a encerclé. Ils ont tenté d’ouvrir les portières de force. Le trentenaire a démarré en trombe et devait recevoir des coups de sabre sur le capot et le pare-brise de son véhicule.

Néanmoins, il a réussi à quitter le parking pour solliciter d’urgence de l’aide auprès du poste de police de Vacoas. Par la suite, il a été conduit à l’hôpital Victoria pour des traitements. Un de ses collègues, blessé à l’épaule, a dû également recevoir des soins.

Le trentenaire avance que son véhicule a subi des dommages évalués à Rs 100 000. Ses amis n’ont pas encore donné leur version et évalué le montant de dégâts à leur voiture. Le constable avance que plusieurs personnes passaient par Mare-aux-Vacoas. Il dit ignorer qui a lancé des plaisanteries à l’intention de certaines femmes. Par ailleurs, il a demandé aux enquêteurs de vérifier les images des caméras de Safe City Network dans le périmètre pour tirer au clair toute cette affaire.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour