- Publicité -

Moeurs : une femme de 75 ans « violée » par son fils

Cette nouvelle a choqué le village de L’Assurance, Dagotière, après qu’une femme de 75 ans a porté plainte pour viol contre son fils (46 ans). Elle a subi un véritable calvaire dans la nuit de lundi à mardi et dit ne pas comprendre ce qui s’est passé dans la tête de son fils. Elle dormait dans sa chambre quand le quadragénaire est entré subtilement vers 2h du matin. La septuagénaire a entendu le bruit et s’est réveillée en croyant que son fils avait eu un problème. Ce dernier ne lui a pas donné le temps pour parler et l’a violemment poussée. La retraitée est tombée au sol et s’est fait mal.

- Publicité -

L’agresseur présumé a retiré ses vêtements pour ensuite éteindre la lumière dans la chambre. Puis, il a descendu la robe de sa mère pour la violer. Selon cette dernière, après deux minutes, le suspect l’a nettoyée avec un vêtement pour ensuite retourner dans sa chambre. La septuagénaire a commencé à pleurer et s’est mise à crier dans la maison. Une dizaine de minutes plus tard, son fils est arrivé et lui a demandé ce qui se passait. Il a tenté de faire croire à sa mère qu’elle avait fait un cauchemar et que personne ne l’avait agressée sexuellement. Puis, il est reparti se coucher alors que sa mère est restée éveillée le reste de la nuit, craignant que son fils puisse à nouveau abuser d’elle sexuellement.

Elle a attendu son départ de la maison mardi matin pour se rendre chez une voisine à qui elle a raconté le viol. La police a été sollicitée et une équipe s’est rendue au domicile de la retraitée qui a une nouvelle fois confirmé son calvaire. La police l’a transportée à l’hôpital Jeetoo où un médecin de la police l’a examinée. Elle est en observation et sa santé est jugée stable. C’est le soir que la police de Saint-Pierre a arrêté son fils qui retournait chez lui. Il a nié l’accusation portée contre lui, mais il n’a pas encore donné sa version.
Après une nuit passée en détention, le quadragénaire a été présenté au tribunal de Moka mercredi où une accusation provisoire de viol a été retenue contre lui. Il demeure en détention préventive. La police a pris possession des vêtements que portait sa mère au moment des faits. Ils seront envoyés pour analyse au Forensic Science Laboratory.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour