Nous, humains, créatures avares et rancunières,

Perchés au sommet de la chaîne alimentaire

Sur un trône rêvant à un règne éternel

Les yeux clos à toutes nos destructions criminelles

Capitalistes et gouvernements veulent profits

Cachant leur avarice par de fausses bonnes actions

D’impressionnants discours contant une utopie

Où des centaines d’espèces font face à l’extinction

Faudra-t-il donc atteindre un point de non-retour,

Pour comprendre l’ampleur du pétrin où l’on se fourre

Et se mettre à pleurer de nos erreurs passées

Nous ne pouvons plus continuer sur ce trajet

Les humains croient que cette terre leur appartient

En tous cas, sa destinée est bien entre leurs mains

ADITYA RAMESSUR (16 ans)