- Publicité -

Arrestation de Vimen Sabapati : deux Bouncers interrogés, l’un d’eux appréhendé

La PHQ Special Striking Team (SST) poursuit son enquête sur la saisie de 10 kg d’héroïne en possession de Vimen Sabapati avec l’interrogatoire de deux gros bras hier. Ces derniers ont souvent été aperçus aux côtés de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam lors de ses sorties publiques. Dans un premier temps, l’équipe de l’ASP Jagai a questionné le premier protagoniste, connu comme « Long maraz », vu sa proximité avec le suspect.

- Publicité -

Celui-ci a affirmé ne rien savoir des activités, financières ou autres, de Vimen Sabapati, qu’il dit ne connaître que professionnellement, car ils travaillent ensemble. Et d’ajouter que les autres membres de son équipe et lui font quelques rares sorties « pour manger quelque chose », et ce, afin de resserrer les liens du groupe. Après son interrogatoire, « Long maraz » a été autorisé à partir sans condition. D’autant la SST n’a rien retrouvé de compromettant lors de la perquisition de sa maison.
Un second gros bras a également été interrogé par rapport à sa relation avec Vimen Sabapati. Lui aussi affirme ne rien savoir concernant l’affaire de drogue impliquant l’ex-entraîneur national de Muay-thaï. La SST n’a donc rien à reprocher à cet habitant de Barkly à propos de cette affaire. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir été informé de son arrestation du fait de la découverte d’un taser à son domicile, et dont le principal intéressé n’a pu expliquer la provenance.

Il sera de fait inculpé pour « possession of offensive weapon ».
Par ailleurs, l’interrogatoire de Vimen Sabapati se poursuit, les enquêteurs orientant cette fois leurs questions sur les activités professionnelles du suspect. La SST souhaite ainsi savoir comment celui-ci détient des actions dans certaines entreprises. En outre, ses sources de financement intéressent aussi grandement les enquêteurs. La police admet cependant que le suspect collabore.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour

- Publicité -