- Publicité -

Patrick Assirvaden : « Dhunoo a-t-il écrit à la MBC pour demander la suspension de Manisha Jooty ? »

Patrick Assirvaden a été expulsé du Parlement pour ne pas avoir retiré ses propos après avoir affirmé que la journaliste Manisha Jooty a été limogée de la MBC après que le député Kenny Dhunoo a écrit à la MBC pour demander la suspension de cette dernière. Le député Dhunoo a, sur un Point of Order, expliqué qu’elle a été limogée après une enquête et a demandé à Patrick Assirvaden de retirer ses propos. Ce qu’il a refusé, en demandant si oui ou non, Kenny Dhunoo a écrit à la MBC. Il n’a pu terminer son discours et a été expulsé du Parlement.

- Publicité -

Patrick Assirvaden avait entamé son discours en affirmant que le PTr soutenait la motion de blâme du leader de l’opposition qui est présentée dans un contexte particulier. « En 2022, la population souffre et s’appauvrit. » Elle a des doutes concernant l’avenir du pays et n’a plus confiance dans le gouvernement, selon le député. Il a rappelé que la motion du leader de l’opposition « n’est pas dirigée contre un ministre ou le Premier ministre mais contre tout le gouvernement ».

Patrick Assirvaden a accusé l’Attorney General « d’être coupé de la réalité pour s’être livré à des remarques à l’encontre de Paul Bérenger au lieu de se pencher sur la situation dans le pays et dans le secteur agricole ». Il a expliqué que des familles n’arrivent plus à avoir deux repas par jour et à finir leur fin de mois. « Alors que les prix des médicaments utilisés par les retraités augmentent, 13 ministres se sont rendus à Dubaï pour fer dialsa. » Il a déploré le gaspillage au CEB où Rs 1,2 milliard ont été investies dans deux subsidiaires qui sont en faillite.

L’orateur a reproché au ministre des Administrations régionales de choisir un mauvais moment pour rénover ses bureaux, et à la police de faire l’acquisition de 25 berlines neuves pour les PPS. C’est alors qu’il a évoqué le limogeage de Manisha Jooty de la MBC avant que le Speaker l’expulse du Parlement, l’accusant de ne pas maîtriser les Standing Orders.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour