Kamil Patel (au centre) pourrait briguer un troisième mandat

Alors que les comités régionaux de la Fédération mauricienne de tennis (FMT) ont déjà élu leurs représentants, la question de savoir quand aura lieu l’AGE qui désignera le nouveau comité directeur. Reste qu’une autre question se pose : celle de la succession de Kamil Patel, à la tête de l’instance de Phoenix depuis plus de cinq ans. Une question somme toute légitime, puisque personne ne s’est encore manifesté pour le succéder. Mais le président sortant a laissé planer le mystère quant à un éventuel troisième mandat.

En effet, en présentant son bilan, en février dernier, le président sortant a souligné qu’il pourrait revenir, alors qu’il avait lui-même laissé entendre, dans ces mêmes colonnes en novembre dernier, qu’il ne rempilerait pas pour un troisième mandat. Mais interrogé encore une fois, il a fait ressortir qu’il ne s’est toujours pas décidé. « Je ne sais pas encore. J’attends de voir ce que les clubs veulent », nous a-t-il déclaré en substance. Verra-t-on Kamil Patel à nouveau présider la FMT ? La question se pose, d’autant qu’une des assemblées régionales s’est avérée un peu houleuse. Si la rumeur que deux clans s’affronteraient pour le contrôle du tennis mauricien, il n’en est rien, affirme Kamil Patel.

« Il n’existe rien de tel. Il n’y a pas de lutte pour la direction de la FMT. Et personnellement, je suis en bons termes avec tout le monde », ajoute-t-il. Pour le moment, les comités régionaux ont déjà désigné ceux qui brigueront un poste au sein du comité directeur de la FMT. Plusieurs membres de l’actuel comité ont été réélus. On note aussi le retour de Jean-Michel Giraud, ancien président de la FMT du temps où Kamil Patel lui-même était joueur. Par ailleurs, les sélections qui défendront les couleurs mauriciennes à la Billie Jean King Cup et à la Coupe Davis, prévus pour juin prochain, seront bientôt connues. Pour cela, plus besoin de passer par les tournois fédéraux.

« Cela fait un moment que nous ne nous basons plus sur les compétitions », explique le président de la FMT. En fait, chaque joueur et joueuse possède un classement en fonction de ses performances. Et la FMT se sert de ce classement pour la mise sur pied de toute sélection. Dans la foulée, le retour de Marine Giraud, ancienne no.1 mauricienne, semble réjouir la FMT. Dans l’optique où Maurice aura besoin de ses meilleures joueuses pour jouer crânement ses chances en Billie Jean Cup, Marine Giraud pourrait être un atout de taille sur le terrain. « Je souhaite vivement que Marine rejoigne le groupe. La Fédération va d’ailleurs l’inviter à faire partie de l’équipe. Mais tout dépendra de son emploi du temps et de ses occupations », conclut Kamil Patel.

Pour rappel, Maurice a été tirée dans le Groupe Europe/Afrique III en Billie Jean King Cup et dans le Groupe IV Afrique en Coupe Davis. Dans chaque tableau, seules les deux meilleures formations se verront offrir le ticket pour évoluer dans un groupe supérieur. En féminin, 26 nations s’affronteront pour les deux tickets alors que 11 pays défieront les Mauriciens pour la montée en Groupe III. Les compétitions sont prévues pour la fin du mois de juin. Légende Kamil Patel (au centre) pourrait briguer un troisième mandat