- Publicité -

Tennis de table – Compétitions à venir : Les yeux rivés sur les championnats d’Afrique jeunes

Les pongistes mauriciens s’activent en vue des échéances à venir, avec notamment les Championnats d’Afrique de la jeunesse en Tunisie au mois de mai, les Jeux du Commonwealth à Birmingham ou encore les Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI).

- Publicité -

Le directeur technique national (DTN), Cédric Rouleau, a récemment fait une demande au ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) pour un budget supplémentaire de Rs 600 000 dans le cadre du déplacement des pongistes en Tunisie ainsi que pour la préparation des autres échéances. « Nous voulons mettre toutes les chances de notre côté. Les athlètes s’entraînent assidûment et sont d’ailleurs conscients qu’ils seront attendus au tournant. En ce qu’il s’agit des Championnats d’Afrique de la Jeunesse en Tunisie, la date n’a pas encore été confirmée. » Pour rappel, ce rendez-vous continental devait, à la base, avoir lieu à Madagascar.

Pour les Jeux du Commonwealth prévus du 28 juillet au 8 août à Birmingham, le technicien français tient à préciser que « le tennis de table est, à ce jour, la seule discipline à avoir déjà qualifié ses représentants dans la compétition par équipes. » Avant de poursuivre qu’un tournoi de qualification « se tient sur cinq semaines afin de déterminer les pongistes qui défendront le quadricolore en Angleterre. C’est une première à Maurice. Cela permet ainsi aux pongistes de s’affronter entre eux et pour nous de jauger des forces en présence et de leur progression. Ça envoie », explique le DTN.

Chez les messieurs, ce sont Brian Chan Yook Fo, Jason Pontoise et Faiz Baboolall qui tiennent le bon bout pour le moment, tandis que chez les dames, Prathna Jalim et Oumehani Hosenally (également bénéficiaire d’une bourse de la Solidarité Olympique en vue des JO de Paris 2024) sont elles qualifiées d’office grâce à leur classement au niveau mondial. Ruqayyah Kinoo est à 90% certaine d’y être étant donné qu’elle caracole en tête du tournoi de qualification. « À la base, trois garçons et filles seront sélectionnés, mais nous avons fait une demande auprès du Comité olympique mauricien (COM) pour encore deux places, soit un déplacement de quatre pongistes masculins et féminins. La délégation devrait être composée de 10 personnes », soutient Cédric Rouleau.

Par ailleurs, l’on retiendra que lors de la Journée internationale des droits de la femme, le mardi 8 mars, trois pongistes de la présélection, à savoir Ruqayyah Kinoo, Ivana Desscann et Zaynah Sadoolah, étaient en démonstration en compagnie du DTN à l’ambassade de France, dans le cadre de la collaboration future entre Maurice et la France en vue des prochains JO de Paris 2024. « Nous avons été invités par l’ambassade de France avec le partenariat de la compagnie Alliance (Ébène) pour effectuer un échange avec d’autres disciplines comme l’escrime, la boxe, le handball et le rugby. » Cédric Rouleau fait également ressortir que l’objectif était de renforcer le Pôle Excellence au Lycée des Mascareignes, en passant de 25 à 50 adhérents. « Nous avons effectué une visite au Pôle Excellence qui tourne très bien avec plusieurs disciplines sportives, dont le tennis de table. Le travail se poursuit », avance-t-il.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour