- Publicité -

Trèfles : Séquestrée et tondue par vengeance

Pour punir son ex-concubine (53 ans), un habitant de Trèfles a donné des instructions aux membres de sa famille de tondre ses cheveux.

- Publicité -

L’incident s’est déroulé le 26 septembre mais ce n’est que jeudi après-midi qu’elle a porté plainte. Dans sa version des faits, cette femme de ménage a expliqué à la police qu’elle vivait en concubinage avec cet homme depuis cinq ans. Après une dispute en août, son concubin lui a demandé de quitter sa maison. Elle a trouvé refuge chez un voisin chez qui elle loue un espace. De temps en temps, elle aperçoit son ex mais elle évite de lui adresser la parole.

La quinquagénaire a relaté que le jour du délit, elle se trouvait près d’une boutique quand le neveu de son ex-concubin l’a abordée. Elle a expliqué que ce jeune l’a forcée à se rendre dans l’appartement de son ex. Une fois à l’intérieur, il a appelé trois autres occupants présents. Ces derniers ont traîné la plaignante dans une chambre où ils ont ligoté ses mains et ses pieds avec des fils électriques. La femme de ménage a déclaré que les suspects l’ont empêchée de partir en fermant la porte à clé. Alors que les voix s’élevaient dans l’appartement, selon la quinquagénaire, la fille de son ex-concubin a fait un appel vidéo par WhatsApp.

Elle a parlé avec son père qui a donné l’ordre de couper les cheveux de la plaignante. Par la suite, les autres occupants ont utilisé une paire de ciseaux et une tondeuse pour s’atteler à cette tâche. La victime a expliqué à la police qu’elle a été séquestrée pendant 45 minutes environ. Si elle n’a pas subi de blessure physique, elle a déclaré être moralement affectée par ce qui s’est passé et elle s’est sentie humiliée lorsqu’elle est sortie dans la rue. La quinquagénaire a avancé qu’elle a été victime d’un acte de vengeance. La police a démarré une enquête pour séquestration.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour