- Publicité -

Variant Omicron : les importateurs de fruits et légumes en mode observation

Depuis que le nouveau variant du Covid-19 Omicron a été découvert grâce à des recherches en Afrique du Sud, Maurice s’est fermée à ce pays depuis le week-end. Or, la majorité des fruits vendus à Maurice sont importés d’Afrique du Sud, quoique certains importateurs se tournent aussi vers d’autres marchés. De fait, à cause de l’apparition de ce variant, le ministère de l’Agro-industrie a imposé certaines de strictes conditions aux importateurs. Ces derniers se plient aux exigences du gouvernement et sont en mode observation, tout en suivant l’évolution de la situation et les possibles répercussions. En ce moment, leurs activités se déroulent normalement.

- Publicité -

Important importateur de fruits et de légumes à Maurice, SKC Surat suit de près l’évolution de la situation en Afrique du Sud. La plupart de ses importations, soit 75%, se font par voie maritime, et 15% par voie aérienne. Or, la quarantaine de 48 heures imposées sur les fruits et légumes ne sera pas sans conséquence, explique Suren Surat, directeur de SKC Surat. « Au lieu que nos importations nous arrivent une à deux fois par semaine, si les vols actuels sont maintenus, nous ne voyons pas de problème. Nous allons devoir augmenter nos fréquences et diminuer la quantité par consignation pour que les produits nous arrivent plus régulièrement », fait-il.

Suren Surat poursuit en disant que si les fréquences des vols sont réduites, à titre d’exemple à un vol par semaine, les produits arriveront un seul jour, et les autres jours qui suivent, ces produits ne seront plus disponibles. « Nous aurons un écart de quelques jours », dit-il. Les fruits et légumes qui sont importés par voie aérienne ont en effet une Shelf Life de courte durée. Et à leur arrivée à Maurice, ils demeurent en quarantaine pendant deux jours. Le troisième jour, les autorités lui livreront les permis.

Après la prise de la livraison, les fruits et les légumes seront conservés dans une chambre froide. « Ce n’est que le quatrième jour que nous pourrons en faire la distribution », dit-il, avec pour résultat une perte de quatre jours. Il fait ressortir que certains fruits et légumes doivent être écoulés entre 10 et 15 jours.

SKC Surat importe 65% de ses fruits et légumes d’Afrique du Sud. « De ce fait, dans l’éventualité où nous ne pourrions pas importer par voie maritime ou aérienne, nous pouvons déjà penser à l’impact », dit-il, avant d’ajouter qu’il « faut être prêt à toute éventualité ». Suren Surat fait aussi ressortir que les fruits et légumes sont déjà emballés dans le pays exportateur avant d’arriver à Maurice. Et que l’une des conditions imposées par le ministère de l’Agro-industrie est que les fruits et légumes, de même que les fleurs, importés de ce pays soient préemballés. « Nos légumes sont déjà emballés. Nous ne constatons pas de problème à ce sujet », dit-il.

SKC Surat a déjà subi un grand coup au courant de cette année lorsque la compagnie avait fait l’objet d’allégations au sujet de la réintroduction du virus du Covid-19 lorsque trois employés avaient été testés positifs au virus. Il dit avoir jeté beaucoup de produits.

La compagnie Exo Paradise, dirigée par Akilesh Poonye, importe quant à elle 75% de ses fruits de l’Afrique du Sud. Toutefois, la plupart viennent par bateau. « Nous importons par avion très rarement », dit-il. « Nous prévoyons un retard dans la livraison des produits, car nous avons des demandes tous les jours. D’ailleurs, nous avons noté une augmentation dans la demande depuis quelque temps », dit-il.

S’il se dit « tout à fait d’accord » avec les mesures du gouvernement, il craint cependant un retard. Pour lui, le stock pourra être affecté au début. Depuis que l’Omicron a été découvert en Afrique du Sud, il dit se tourner vers d’autres pays, comme la Turquie, l’Italie et l’Espagne. Problème : le prix de ces fruits est élevé.

Akilesh Poonye, qui est aussi dans l’exportation, craint aussi que si tous les vols sont annulés vers l’Afrique du Sud, ses activités seront affectées. Exportant des litchis vers Dubaï, il préfère passer par l’Afrique du Sud, car le montant du fret est moins important qu’en passant par une autre compagnie aérienne. Il craint ainsi qu’une annulation de vols lui fasse perdre ses investissements.

Notons par ailleurs que depuis l’apparition du Covid-19 à Maurice, la compagnie avait suspendu ses activités. Ce n’est que depuis quelques mois que la compagnie a repris ses activités, en collaboration avec un autre partenaire d’affaires.

Chez SJF Distributors, des fruits et légumes sont aussi importés d’Afrique du Sud. Mayur Chuttoor, responsable de la compagnie, importe majoritairement par voie maritime. Toutefois, il craint que les fruits dont le Shelf Life est réduit s’abîment à cause de ces 48 heures de quarantaine. La compagnie se tourne de fait vers d’autres destinations pour importer ses fruits et légumes. En ce moment, elle se concentre plutôt sur l’importation des agrumes. Lorsque les fruits et légumes sont importés, « toutes les règles sont respectées », dit-il.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour