GÉRARD BAUNGALÉA

Nous avons célébré le 12 août la Journée mondiale de la Jeunesse, décrétée par les Nations unies. Le thème de cette année était « L’engagement des jeunes pour une action mondiale ». Toutefois, cet événement passe presque inaperçu, malgré un message de la part de notre vice-président de la République sur sa page Facebook, qui a remercié les jeunes pour leur élan de solidarité pour sauver les lagons du sud-est de l’île à la suite du naufrage du Wakashio.

GÉRARD BAUNGALÉA

Je suis, moi aussi, en admiration devant tant de bravoure, de dynamisme et d’enthousiasme de la part de vous, les jeunes, et surtout, pour l’intérêt particulier que vous portez pour la préservation de notre environnement par l’entremise de cette chaîne de solidarité. Toutefois, j’estime que ce même élan doit aussi s’étendre aux autres jeunes qui sont victimes de différents fléaux, surtout la drogue synthétique qui continue à faire des ravages. Votre aide sera aussi la bienvenue pour des jeunes comme vous qui souffrent de maltraitance, d’abus sexuels, de violences domestiques, du divorce des parents et de la solitude. Certains songent même au suicide.

Vous êtes les témoins privilégiés de jeunes qui sont de plus en plus violents, agressifs et qui sont à fond dans la délinquance. Les bagarres entre collégiens sur les gares après les heures de classe, filmées et partagées via les réseaux sociaux, en sont de tristes exemples. Mais je reste convaincu que la majorité d’entre vous, sont des jeunes disciplinés, respectueux, responsables et prêts à relever des défis, tout comme vous l’avez démontré ces derniers jours.

Avec l’avancée rapide de la science et de la technologie, les nouveaux secteurs d’entreprises, la préservation et la sauvegarde de notre environnement, ainsi que la prise de conscience du retour à la terre et de l’autosuffisance dans le contexte de la COVID-19, vous êtes appelés à vous former davantage pour répondre aux demandes dans ces différents secteurs.

Le pays aura besoin de beaucoup plus de jeunes professionnels dans les jours et années à venir, car vous serez appelés à jouer un rôle très important pour le progrès et la réussite de notre République et à bâtir notre nation arc-en-ciel.

Last but not least, je vous en prie, chers jeunes, ne vous éloignez surtout pas de la religion, car la foi et votre croyance en Dieu doivent être au centre de votre vie, quel que soit le choix de votre carrière. Ceux d’entre vous qui ont encore leurs parents, écoutez-les, car, malgré le conflit des générations, ils ne veulent que votre réussite et votre bonheur.

Vous avez la confiance de nous, les aînés, et l’avenir vous appartient !