- Publicité -

Kristy Marday, élue Miss Franco-Mauricienne : Sa revanche sur la vie

Grande fut sa surprise de se voir couronner Miss Franco-Mauricienne en novembre dernier. Passé le coup de l’émotion, Kristy Marday, 24 ans, considère aujourd’hui ce titre comme une belle revanche sur la vie. Pendant des années, cette française née de parents mauriciens a vécu repliée sur elle-même. Victime de harcèlement scolaire, la jeune miss a longtemps manqué de confiance en elle. Aujourd’hui pourtant, elle ose enfin s’affranchir des critiques et des jugements sur son physique et avance désormais avec assurance.

- Publicité -

Presque un mois après son élection, la nouvelle Miss Franco-Mauricienne peine encore à descendre de son petit nuage. Jointe au téléphone pendant sa pause déjeuner, celle qui évolue dans l’événementiel à Paris nous raconte cette aventure qu’elle considère comme “magique.” Remporter ce concours est une occasion de se libérer de ses blessures passées. Elle a retrouvé confiance en elle et se sent enfin suffisamment armée pour affronter demain. Le concours Miss Franco Mauricienne en est à sa cinquième édition. Depuis 2017, Kristy Marday a toujours été encouragée par l’une de ses tantes à s’y inscrire, mais la jeune femme n’avait jamais osé le faire. Victime de harcèlement scolaire, elle a porté les séquelles toute son adolescence, et même au début de l’âge adulte.

Regard des autres

Elle était admise dans une école privée fréquentée par des enfants venant d’un milieu aisé. “J’étais la fille qui ne cadrait pas avec le lot. Contrairement à eux, je venais d’une famille modeste et on m’a souvent jugée par rapport à ma façon de m’habiller qui n’était pas à la dernière mode”, raconte-t-elle. Là où le bât blesse le plus, c’étaient les critiques et les quolibets qu’on lui faisait sur son physique. “On me disait que j’avais la peau trop foncée, des épaules trop larges, un grand nez. Quand vous avez entendu de tels commentaires, vous finissez par y croire. Quand je me regardais dans un miroir, je me voyais ainsi. Alors, comment pensez-vous que j’aurais osé défiler sur un podium sur un concours de beauté ?”

De même, pour ne pas affronter le regard des autres, Kristy Marday est toujours restée en retrait. Alors qu’elle se voyait comme la fille au physique ingrat, ses proches et amis ont toujours vu la réelle Kristy. Une jeune femme appréciée pour sa bonne humeur, son sourire et qui ne se prend pas la tête. Elle intègra, deux ans plus tôt, une troupe de séga typique mauricien, Ravann des îles, composée de musiciens et de danseurs. Danser dans ce groupe a aidé Kristy à surmonter sa timidité et à gagner un peu en confiance en elle. Armée de son mètre soixante-quatorze et de son grand sourire, elle osa enfin rejoindre la sélection du concours Miss Franco-Mauricienne l’année dernière. Celle qui succède à Zina Peerally (Miss Franco-Mauricienne 2019-2020) raconte avoir été émue aux larmes en entendant son nom comme la grande gagnante de ce concours. “Je ne suis pas du genre à montrer mes émotions, mais je ne m’y attendais vraiment pas. J’ai aussi vu la fierté dans le regard de mes proches et c’est un sentiment incroyable.” Recevoir ce titre a aidé la jeune femme à s’accepter. “Aujourd’hui, c’est une nouvelle kristy qui aborde la vie avec assurance. En me regardant dans le miroir, je me trouve jolie et les critiques ne me touchent plus comme avant.”

Promouvoir les deux cultures

En tant qu’ambassadrice de ce concours, le rôle de Kristy Marday est de promouvoir la culture mauricienne et française. “Miss Franco-Mauricienne en est à sa cinquième édition et a pour objectif de faire connaître notre culture en France et inversement. Nous avons la chance de faire partie de deux pays qui ont des valeurs différentes mais aussi similaires et c’est important de mettre ces points en avant”, confie-t-elle.

En parallèle à son métier dans l’événementiel, Kristy Marday porte fièrement son écharpe de Miss sur des événements visant à promouvoir nos deux cultures. La jeune femme aime voyager et découvrir de nouvelles cultures. Cependant, très attaché à ses racines, Maurice reste sa destination favorite et elle ne se lasse jamais d’y venir en vacances. “Depuis toute petite, j’ai toujours été exposée à la culture mauricienne. Le séga a toujours résonné chez nous et nous avons grandi en mangeant les plats mauriciens.” Elle trépigne d’impatience de prendre part au concours Miss Mauritius. En effet, gagner le concours Miss Franco Mauricienne “offre l’opportunité de sauter la case des présélections et de rentrer directement dans le casting du concours de beauté national.”

Kristy Mardfay se décrit comme une personne simple et à l’écoute des autres. Son message, c’est surtout de ne jamais se limiter au physique pour juger une personne. “On peut dire que j’ai pris ma revanche sur la vie ”. De même, “il ne faut pas écouter les critiques d’autrui. Toutes les femmes sont belles. Il faut avoir confiance en soi et oser réaliser ses rêves. Ce concours m’a permis de gagner en assurance et aujourd’hui je suis plus sure de moi pour aborder une nouvelle page de ma vie”.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour