- Publicité -

(RE)Découvrir – Pointe des Lascars : Un village figé dans le temps

Entre Poudre d’Or et Roches Noires, juste après Rivière du Rempart, se trouve Pointe des Lascars. C’est un de ses petits villages de pêcheurs dans le nord-est de Maurice qu’on ne se lasse pas de redécouvrir.

- Publicité -

Entre ciel, terre et mer, le paysage côtier qu’il referme est juste à couper le souffle. Bien que le développement soit précaire, avec très peu d’activités sociales et sportives pour les jeunes et moins jeunes, l’endroit se démarque par l’authenticité qu’il dégage. Calme et apaisant, le lieu est aussi connu pour son parc spirituel, devenu au cours des années un lieu de pèlerinage pour les Mauriciens, comme les touristes.

À la mi-journée, très peu de mouvements sur les routes. Dès l’entrée du village, des panneaux donnent la direction pour le parc spirituel de Pointe des Lascars. Plusieurs véhicules y sont stationnés, et quelques-uns ont encore leurs occupants à bord. Ces derniers attendent leur tour pour visiter le parc spirituel. En effet, suite aux nouvelles restrictions émises par les autorités face à la recrudescence des cas de Covid-19 seules 10 personnes sont autorisées dans les lieux de culte. Le ground manager, Siven Veerasamy, posté à l’entrée, s’assure que le protocole sanitaire soit respecté. Ouvert au public, tous les jours, c’est un lieu très calme et apaisant propice au recueillement et la méditation.

Énergie spirituelle

Bordé par la mer, le parc spirituel s’étend sur sept arpents de terrain. Parmi les petits jardins soigneusement aménagés, plusieurs autels avec des divinités hindoues sont visibles de part et d’autre. Rajen Manick, coordinateur pour les enseignements spirituels nous explique qu’au cours des années, “ce lieu qui dégage une belle énergie spirituelle est devenu un passage incontournable pour les Mauriciens de toutes les communautés, comme les touristes, en quête d’un coin paisible”. De souligner que le guru spirituel Satguru Sivaya Subramuniyaswami est derrière la création de ce parc créer en 1986. En face du parc spirituel, nous rencontrons Mme Siram. Elle tient un emplacement, où elle vend de la nourriture et des produits de prières. Sur sa table, nous voyons des rudraksh, malas, des lampes, des sandales, bois de santals, lota, et autres produits pour la prière. “J’ai commencé en vendant des rôtis pour contribuer aux dépenses familiales cinq ans plus tôt. Et comme j’avais énormément de demandes pour vendre des produits de prières, j’ai commencé à en proposer aux visiteurs de passage”, raconte cette habitante du village. En continuant notre route, nous arrivons à hauteur du front de mer. L’endroit est quasiment désert. “De grands développements avaient été annoncés ici au début 2000. Entre autres des facilités pour s’adonner à des activités nautiques, des échoppes, des terrains de jeu, mais rien n’a été fait au cours des années”, nous explique Paul, un retraité que nous croisons sur place.

Des paysages magnifiques

Dans le passé, plusieurs habitants de Pointe des Lascars vivaient de l’extraction du sable, une activité qui n’est plus permise aujourd’hui. Beaucoup espéraient que le développement sur le waterfront leur offrirait de nouvelles avenues professionnelles. Toutefois, ce développement est resté figé dans le temps. Aussi, une bonne partie des habitants de Pointe des Lascars vivent toujours au rythme de la mer.

Nous rencontrons Kersley Franchin, pêcheur et fabricant de casiers. Bien que le métier lui permette tant bien que mal de gagner sa vie, ce n’est pourtant pas l’avenir qu’il souhaite pour ses enfants. “Metye peser pe vinn pli difisil de zour an zour. Je n’ai jamais encouragé mes enfants à suivre ma voie”. Le frère de ce dernier, Louis Frederic Franchin, est pour sa part pêcheur en haute mer. Malgré le manque d’activités sociales et sportives dans le village, il explique que Pointe des Lascars reste “un endroit où il fait bon vivre. Nous avons un centre social, un terrain de foot, un terrain de pétanque et la plage. Nous y organisons quelquefois des régates”. En effet, les paysages côtiers de ce village sont magnifiques. Pointe des Lascars reste un endroit fréquenté par les Mauriciens et touristes en quête d’un coin paisible dans le nord.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour