- Publicité -

Ses chansons sur la scène : Cyril Ramdoo présente Fas a fars

Annoncée pour mars, Fas a fars, la comédie musicale proposée par Cyril Ramdoo, sera présentée les 26 et 27 août au Caudan Arts Centre. En 2 heures, le public redécouvrira 20 morceaux du chanteur aux textes humoristiques. Cyril Ramdoo nous en parle avec un sourire qui en dit long sur son bonheur.

- Publicité -

Alors qu’il a fêté ses 75 ans en janvier, Cyril Ramdoo n’a rien perdu de sa fraicheur humoristique. Le chanteur, qui était surtout connu pour ses morceaux rigolos, rayonne de bonheur en attendant que son rêve le plus fou se réalise en août à travers la comédie musicale, Fas à fars. “C’est un peu, l’oeuvre de ma vie. Vous y verrez mes meilleurs morceaux dans un ordre chronologique.” Le tout enrobé de danse et de comédie.

Tikun et Gunia.

Au menu, des morceaux au parfum humoristique à l’instar de Letan margoze, Lalang pena lezo et Froder maryaz. Le personnage de ce dernier, Gaby, sera inévitablement central au spectacle, lui qui a 3 morceaux qui parle de ses péripéties. Mais également “des chansons qui parlent de la misère des jeunes comme Densité que nous avons transformé en Dan Cité pour la comédie musicale.”

Habitué à créer personnages loufoques qui ont souvent animé ses chansons, Cyril Ramdoo a remis cela en donnant vie à Tikun et Gunia qui , “deux personnages à la muppet show” qui seront chargés d’introduire chaque morceau.

Les 20 morceaux seront proposés dans leurs versions originales mais “avec  une touche plus moderne”, fait savoir le chanteur. Il salue d’ailleurs tout le talent d’Henriot Figaro qui s’occupe de l’arrangement musical. À ce sujet, s’il concède avoir essuyé de nombreux refus au début lorsqu’il s’agit des personnages du spectacle, Cyril Ramdoo assure être kouma dir lezar dan siro” avec l’équipe qui a cru en lui et qui sera sur scène.

Folklore mauricien.

Pour Cyril Ramdoo, ce genre d’initiative est important pour la population qui “passe par des moments compliqués. Le Mauricien a arrêté de rire, il n’a plus l’occasion d’avoir un fou-rire, un bon moment de détente La kouma dir pe azout enn niaz dile dan so dite.” Dans le même temps, le ségatier souligne entreprendre cette création pour garder l’authenticité, le folklore mauricien qui se perd, nos expressions populaires que beaucoup de jeunes de connaissent pas.”

Les billets sont en vente sur le site web du Caudan Arts Centre à Rs 500 l’unité.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour