- Publicité -

Jeux de la CJSOI : Les Rs 100 millions dépensées par l’Etat jugés énormes…

...alors que des athlètes de haut niveau doivent « mendier » pour être en mesure de représenter le pays à des compétitions internationales !

« L’insensibilité » du ministre est à déplorer au moment de répondre à une interpellation de Franco Quirin sur le choix des hôtels et notamment le coût de l’hébergement jugé exorbitant lors des JIOI de 2019

- Publicité -

L’organisation des 12es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI), prévus du 4 au 11 décembre prochain à Maurice, coûtera Rs 100M à l’État. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Sports, Stephan Toussaint, mardi à l’Assemblée nationale, suite à une interpellation du député MMM, Franco Quirin.

L’annonce de cette somme est jugée énorme et a, qui plus est, choqué plus d’un en considérant que des jeunes de 14-17 seront hébergés dans des étoiles d’au moins trois étoiles en ce temps de crise économique. Alors que des athlètes de haut niveau doivent, eux, « mendier », afin de pouvoir de représenter le pays à des compétitions internationales !

C’est une annonce qui est déplorée par bon nombre de Mauriciens. L’Etat mauricien qui investit Rs 100M dans l’organisation des Jeux de la CJSOI après les Rs 5 Mds dépensés en 2019 pour abriter les Jeux des Iles de l’océan Indien de 2019. Le complexe sportif de Côte d’Or engouffrant une bonne partie de ce budget. De plus, les quelque 1 200 athlètes engagés dans 11 disciplines sportives et trois activités jeunesse — au même titre que les entraîneurs et les officiels — seront, entre autres, logés au Holiday Inn à Plaine Magnien. Cela, en attendant de finaliser, comme l’a dit Stephan Toussaint, avec des établissements des “lower Plaines-Wilhems” et du nord de l’île.

Nombreux sont ceux qui estiment qu’offrir un tel luxe aux jeunes de cette catégorie d’âge, soit pratiquement les mêmes que celui des JIOI, n’était pas une nécessité en ce temps de crise économique. Sans oublier que cela dénature la philosophie même de ces Jeux, dont l’objectif premier est le rassemblement de la jeunesse de l’océan Indien, à travers le partage, depuis sa première édition en 1995 à Maurice.

D’autres estiment que, faute d’un Village des Jeux, le gouvernement aurait pu opter, à titre d’exemple, pour une solution beaucoup plus économique. Cela, en étudiant sérieusement la possibilité de pouvoir utiliser les logements sociaux actuellement en construction dans le pays, dont celui sis dans le centre du pays, soit à Wooton, Curepipe, avant qu’ils soient livrés aux propriétaires.

Sauf qu’il semblerait qu’on est peu enclin, au gouvernement, à faire dans la demi-mesure. On veut surtout montrer aux autres à quel point Maurice est capable d’offrir des Jeux “Cinq Etoiles”, en dépit du fait que le peuple croule actuellement sous le coup d’une cascade d’augmentations ! Sans oublier ces athlètes de haut niveau qui doivent « mendier » pour être en mesure de…défendre les couleurs du pays dans des compétitions internationales.
Dans ce même ordre d’idées, Franco Quirin a voulu savoir si un exercice d’appel d’offre est prévu avant de finaliser le choix des hôtels « quand nous savons que pour les derniers Jeux des Iles à Maurice le coût de l’hébergement a été exorbitant ». La réponse de Stephan Toussaint a été tout simplement cinglante et déplorable en ce temps de cette crise économique. « Exorbitant ou pas, de toutes les façons, aujourd’hui encore, les îles participantes continuent à féliciter et de remercier Maurice pour la qualité de l’organisation des Jeux des Iles. »

Aussi, on juge l’interpellation de Franco Quirin quant à une éventuelle récompense financière inappropriée en considérant qu’il s’agit là d’une compétition destinée aux jeunes de moins de 18 ans. Au même titre que la réponse de Stephan Toussaint qui indique « Il faut que je vérifie quel est le scheme que nous avons pour les Jeux de la CJSOI.» En somme, c’est le goût de la récompense financière qui semble désormais être privilégié au détriment de l’effort !

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour