- Publicité -

Ligue des champions – MU: « Regarder le passé ne sert à rien », avertit Carrick avant Villarreal

- Publicité -

Tout juste promu entraîneur par intérim de Manchester United après le limogeage d’Ole Gunnar Solskjaer dimanche, Michael Carrick ne veut penser qu’au match de Ligue des champions à Villarreal mardi, estimant que « regarder le passé ne sert à rien ».

« Évidemment que c’est un défi » de préparer une équipe en 48 heures à peine pour un match capital de C1 — contre Villarreal, 2e du groupe F avec le même nombre de points (7) que MLanchester United –, a reconnu l’ancien milieu de terrain des Red Devils qui appartenait au staff du Norvégien.

Mais « regarder vers le passé ne sert à rien. C’est important de se regarder dans la glace alors que c’est facile de détourner le regard. Ce qui compte, c’est ce qui vient, et ce qui vient c’est de prendre notre avion et de préparer les gars pour le match », a-t-il expliqué lors de sa première apparition devant les journalistes.

Il a tout de même brièvement évoqué la journée de dimanche où le sort de Solskjaer a été scellé après une nouvelle défaite embarassante contre Watford (4-1).

« C’était un jour plein d’émotion, pour moi et tout le monde au club, hier (…) J’ai travaillé pendant presque trois ans avec Ole et je le connaissais depuis bien plus longtemps », a souligné Carrick.

L’enjeu suffit à lui faire abandonner tout remord, toute nostalgie ou toute incertitude sur son avenir.

« C’est un match important pour nous, pour essayer de nous qualifier. Je ne pense qu’à nous préparer pour demain, à donner le meilleur de nous (…) pour aussi longtemps que ça durera. Est ce que ce sera un match, deux matches, plus ? Je ne sais pas, mais ça ne m’encombre pas l’esprit », a-t-il poursuivi.

Face à un adversaire qu’ils connaissent bien pour l’avoir rencontré en mai en finale de l’Europa Ligue (nul 1-1, élimination 11 tirs au but à 10) et à l’aller (victoire 2-1), ce sera « un match fantastique à jouer. Ce sont des soirées qui nous testent et dont on se souvient quand on est allé au bout de soi-même », s’est enthousiasmé Carrick, qui n’entend pas chambouler l’équipe.

« J’ai travaillé longtemps avec Ole et nous avons des convictions communes. J’ai ma personnalité, mais ce sera (un jeu) similaire parce que c’est ce sur quoi on a travaillé si longtemps. J’ai clairement en tête ce que je veux faire et comment le faire et j’ai hâte de le voir sur le terrain ».

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour