Tottenham Hotspur's South Korean striker Son Heung-Min (R) celebrates scoring his team's fourth goal as Manchester United's English defender Harry Maguire (L) reacts during the English Premier League football match between Manchester United and Tottenham Hotspur at Old Trafford in Manchester, north west England, on October 4, 2020. (Photo by Oli SCARFF / AFP)

José Mourinho a savouré dimanche l’humiliation (6-1) infligée à Old Trafford par Tottenham à son ancien club, Manchester United, totalement hors du coup, pour la 4e journée de Premier League, alors qu’Arsenal recolle au peloton de tête avec sa victoire contre Sheffield United (2-1).

. Manchester United humilié

Cinq matches joués cette saison et la crise couve déjà à Manchester United, ridiculisé par Tottenham sur sa pelouse après une prestation catastrophique.

Le directeur général du club, Ed Woodward, présent dans les tribunes, devait être content que le huis-clos le protège des quolibets des supporters qui n’auraient pas manqué de s’abattre sur lui.

Alors que Manchester United attend les arrivées d’Edinson Cavani et du latéral Alex Telles en provenance de Porto avant la fermeture des transferts, lundi à minuit, le mercato des Red Devils semble d’ores et déjà raté.

Et la prestation indigente aussi bien dans la détermination que dans le jeu de toutes les lignes, à commencer par la défense, fait ressurgir les doutes sur la capacité d’Ole Gunnar Solskjaer à tirer cette équipe vers le haut.

Tout avait pourtant démarré idéalement, avec un pénalty obtenu après seulement 29 secondes et transformé par M. 100%, Bruno Fernandes (1-0, 2e).

Mais à partir de là, tout est parti à vau-l’eau à l’image d’une défense qui a multiplié les erreurs, parfois jusqu’au grotesque, comme lorsque Harry Maguire a tiré par le bras et fait tomber son coéquipier Luke Shaw sur l’égalisation par Tanguy Ndombele (1-1, 4e).

Le doublé de Son Heung-min (7e, 37e), le but de Harry Kane (30e), celui de Serge Aurier (51e) avec un Paul Pogba qui semblait rêvasser sur le terrain avant de concéder un pénalty pour le 6e but et un doublé de Kane (79e), il n’y a rien à sauver de ce match.

L’expulsion sévère d’Anthony Martial pour une réaction d’humeur sur Erik Lamela qui en a beaucoup rajouté (28e), n’excusera rien.

Manchester United, malgré un match en moins, se retrouve 16e avec 3 points et 11 buts encaissés, dont 9 en deux rencontres à domicile, et ressemble à nouveau à un club divisé avec une équipe à rebâtir.

. Leicester pris à son propre piège

Leader à la différence de buts avant cette journée, Leicester a connu son premier accroc de la saison face à West Ham, large vainqueur 3-0.

Avec 9 points, les Foxes laissent filer Everton (12 unités) vainqueur de Brighton (4-2) samedi. Liverpool, qui se déplace à Aston Villa en soirée, pourrait aussi les distancer.

West Ham, après deux défaites inaugurales, se replace provisoirement dans la première moitié du classement (9e).

Privés de leur entraîneur David Moyes, en isolement depuis le 22 septembre après avoir été testé positif au Covid-19, les Hammers bien organisés et disciplinés ont annihilé la puissance offensive de leur hôte (4 tirs, 0 cadré).

Ils ont défendu intelligemment avant de frapper en contre par Michail Antonio (1-0, 14e), Pablo Fornals (2-0, 34e) et Jarrod Bowen (3-0, 83e).

Dans l’autre match du milieu de journée, Southampton a pris le meilleur sans trop de difficultés sur le promu West Bromwich Albion (2-0) qui reste dans le bas du classement (17e).

. Arsenal en embuscade

Battu par Liverpool (3-1) lundi, Arsenal a réagi en dominant Sheffield United (2-1), qui n’a toujours pas marqué le moindre point.

Après un premier acte très poussif, sans rythme et sans idées, les Gunners ont frappé deux fois en trois minutes pour faire la différence.

Après une belle action collective Bukayo Saka a placé une tête dans la lucarne adverse (1-0, 61e) et dans la foulée, Nicolas Pépé, qui venait de rentrer, a doublé la mise d’une frappe précise dans le petit filet opposé (2-0, 64e).

Mikel Arteta regrettera peut-être la fin de match moins maîtrisée et la réduction du score par David McGoldrick (2-1, 83e), mais Arsenal a tenu bon ses trois points précieux.

Dans l’autre match du milieu d’après-midi, Wolverhampton a remporté un court mais important succès (1-0) face à Fulham dont le compteur reste bloqué à zéro point.