— J’ai eu un choc, je te dis. Ce ne peut pas être vrai !
— Qu’est-ce que tu as, pourquoi tu cries comme ça ?
— Parce que je n’arrive pas à croire que c’est vrai. C’est pas possible, toi.
— Qu’est-ce qui n’est pas possible ?
— Mais la nouvelle alliance PTr/MMM/PMSD, toi. Qu’est-ce que c’est que ça ?
— D’abord, ce n’est pas une nouvelle alliance, mais une plate-forme.
— Arrête de jouer sur les mots avec moi. Même si on l’appelle coalition, union, mouvement, plate-forme ou je ne sais quoi encore, c’est toujours une alliance de partis politiques.
— Et alors ? C’est pas le nom qui importe, mais le fait que les forces de l’opposition se regroupent contre ce gouvernement, qui est en train d’empêcher les Mauriciens de s’exprimer démocratiquement, librement.
— Ayo, ne commence pas avec tes grands mots-là, je te dis. Et d’abord ce gouvernement n’est pas illégal : il a été démocratiquement élu.
— Avec seulement 37 % des voix. Il est bien faible, ton gouvernement.
— Il est tellement faible que trois partis d’opposition sont obligés de faire une alliance contre lui !
— C’est à cause des scandales qui se multiplient. C’est à cause des lois pour empêcher les Mauriciens de s’exprimer démocratiquement.
— Arrête de répéter les slogans de l’opposition. Ils sont tellement ridicules et faibles qu’ils sont obligés de ravaler tout ce qu’ils ont craché pour faire une alliance. Comment ils vont faire pour faire accepter ça aux Mauriciens ?
— Tu te trompes ! Ce sont les Mauriciens qui demandent aux partis de l’opposition de se mettre ensemble pour défendre leurs droits contre le gouvernement.
— Arrêter de causer n’importe donc. Ton opposition est minable et faible et le gouvernement le traite comme une quantité insignifiante.
— Fais-moi rire ! L’opposition est tellement insignifiante que le gouvernement a commencé a trembler depuis l’annonce de la plate-forme.
— C’est toi qui me fais rire. Qui a pu te faire croire une affaire pareille ?
— Mais ton Premier ministre lui-même. L’opposition est tellement insignifiante qu’il a fait un commentaire supposément foutant sur la plateforme.
— Je l’ai entendu. Il n’a rien dit de foutant. Il a dit qu’il souhaitait bonne chance au ménage à trois.
— Mais pourquoi il a utilisé le terme ménage à trois ?
— Mais parce que c’est la vérité : l’alliance ou la plate-forme, si tu préfères, est composée de trois partis. On se demande comment ils vont faire pour travailler ensemble après tout ce qu’ils ont pu dire les uns sur les autres. Ramgoolam a qualifié Bérenger de “requin”, Duval a dit que Bérenger était un has been, Bérenger a traité Duval de “ti couillon”, entre autres. Et ils disent qu’ils vont travailler ensemble ! ! ! !
— Ce sont des leaders responsables. Ils savent mettre de côté leurs différences pour sauver le pays de la dictature.
— Tu me fais rire, toi. C’est pour sauver le pays que l’opposition fait un ménage à trois ?
— Avant de parler du ménage à trois de l’opposition, tu devrais regarder un coup du côté de ton gouvernement.
— Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
— Tu es en train de parler du ménage à trois. Et le ménage à quatre c’est plus correct ?
— Quel ménage à quatre encore ?
— Mais de celui de ton gouvernement avec le MSM, le ML, le parti Ganno/Diole et la plateforme Obeegadoo. Eux sont plus corrects
— Ecoute un coup
— Attends laisse-moi finir avant. En ce qui concerne ce que les uns ont pu vomir sur les autres, ils sont pas mal non plus au gouvernement. Qu’est-ce que Ganoo/Diolle ou Obeegadoo/Labelle n’ont pas dit contre le gouvernement Jugnauth sur le métro, sur l’éducation, sur les problèmes des squatters ? Et pourtant ils sont dans le même gouvernement non ? Ce ménage à quatre ne dérange pas ton leader ?
— Ayo, je ne peux pas discuter avec toi. Tu politises tout.
— Non, je me contente de répondre à tes attaques mesquines. Tu dis que les leaders de la plateforme se sont critiqués entre eux. C’est sans doute vrai, mais tu oublies une chose importante.
— Quelle chose importante encore ?
— Que ton Pravind Jugnauth il a été allié de tous les partis de l’opposition à un moment ou à un autre. Quand il était en alliance à la fois avec le PTr de Ramgoolam et le PMSD de Duval ce n’était pas un ménage à trois ? Dis-lui de regarder combien il y a de partenaires dans son lit politique avant de dire que les autres font un ménage à trois !

J.-C A