Mitsui OSK Lines et Nagashiki Shipping, respectivement opérateur et propriétaire du MV Wakashio, vraquier échoué sur les récifs de Pointe d’Esny, ont présenté leurs excuses pour la fuite de fioul causée dans les lagons du Sud-Est de l’île.

« Nous nous excusons de tout notre coeur pour ce qui s’est passé », a déclaré Kiyoaki Nagashiki, directeur de Nagashiki Shipping, lors d’une conférence de presse conjointe tenue ce dimanche 9 août à Tokyo, au Japon.

A ses côtés se tenaient Masanori Kato, Managing Executive Officer de Mitsui OSK Lines, et Akihiko Ono, Director & Senior Managing Executive Officer de Mitsui OSK Lines. Ce dernier a assuré de faire « everything in their power to resolve the issue”, rapporte le média Arab News.

Kiyoaki Nagashiki a expliqué que le vraquier « naviguait trop près des côtes », comme le rapporte TF1 dans son journal de 13h.

Pour rappel, le vraquier échoué depuis le 25 juillet transporte quelque « 3 800 tonnes » d’huile lourde. D’importants dégâts ont été relevés sur sa coque, dont un « severe buckling ». Il n’est pas à écarter que la mastodonte de 300 mètres de long se « casse en deux ».

Pour l’heure, le fioul déversé dans les lagons du Sud-Est, à travers une brèche dans la coque, est charrié par le courant vers les lagons de l’Est. 

« Avec le courant, la nappe de fioul peut atteindre Trou d’Eau Douce et remonter davantage. Toute la côte Est jusqu’au Nord est menacée », avertit Vassen Kauppaymuthoo, océanographe et ingénieur en environnement.

A ce stade, le directeur de Nagashiki Shipping a confié qu’il ne pouvait se prononcer sur « how long it will take to collect the fuel », rapporte le média NHK World.