ACCORD: Signature d'un MoU entre le MGI et la CACA

La signature  d'un “memorandum standing” entre le MGI & Rabindranath Tagore Institute et le Central Academy of Cultural Administration de Chine (CACA) a eu lieu ce matin au Subramania Bharati Lecture Theatre, MGI, Moka. Mme Kowlesser, Registrar au MGI, estime que cette signature « scelle la collaboration entre le MGI et le gouvernement de Chine ». Elle poursuit : « We are strengthening our cooperation and collaboration especially at a time when most countries of the world are opening up their frontiers to encourage free exchange of goods and services in a world of tough competition. »
Duan Zhouwu, vice-président de la CACA, a laissé entendre que la signature de ce MoU constituera « un pont de communication » entre les deux institutions et renforcera « l'échange culturel, la connaissance mutuelle et l'amitié » qui unit Maurice à la Chine. Il a rappelé que la CACA est une institution de formation éducationnelle placée sous l'égide du ministère de la Culture de Chine avec, pour objectif, de promouvoir la gestion de l'administration culturelle, du service publique culturel, de la protection du patrimoine culturel ainsi que le développement de l'industrie culturelle et de la création artistique.
« Chaque année, plus de 20 000 fonctionnaires et responsables de secteurs différents participent aux formations, qui comprennent plus de 260 sessions », note Duan Zhouwu, avant de faire ressortir que ces formations pour les étrangers ont démarré en 2007 et s'inscrivaient autour du commerce et des ressources humaines, permettant ainsi de former plus de 1 150 personnes venant de 105 pays, dont 19 de Maurice.
Dans le même ordre d'idées, Duan Zhouwu rappelle que ces dernières années, la CACA a signé de nombreux MoU et “agreement” avec des institutions étrangères, notamment en Afrique du Sud, en Éthiopie et en Tanzanie, pour promouvoir la collaboration au niveau de la formation et de la recherche. « Avec le soutien de l'ambassade de Chine, surtout de M. Song, nous avons eu l'occasion de venir au MGI et de discuter avec les Mauriciens sur la coopération de nos deux institutions et de nos deux pays sur le plan culturel. »
Pour Mme Koonjal, directrice du MGI, ce projet de collaboration entre nos deux pays a pris forme le 25 novembre de l'année dernière lorsque le directeur du Centre culturel chinois de Maurice et son secrétaire ont rencontré une délégation de membres du MGI pour « parler de cette nouvelle aventure ». Et de poursuivre : « La vision de la CACA de Chine rejoint les mêmes idées de base que celles du MGI. Les formations dispensées par la Chine vont vers des pays africains et Maurice en fait partie. We have concluded this agreement into a fruitful manner. The MGI will benefit from such an agreement in terms of training and development and this will give the opportunity to our human resources to enrich, to enhance and improve their competences in cultural administration, conservation and cultural heritage management. »