La coalition Aret kokin Nu Laplaz (AKNL) enverra une lettre à Mahen Jhugroo, ministre des Terres et du Logement, afin de solliciter une rencontre avec lui et surtout lui lancer un appel pour qu’il revoit les projets de Smart Cities sur les Pas géométriques du Sud.

AKNL réclame la création de coastal parks du Chaland au Bouchon, décrits comme « des plages publiques inaliénables », qui font partie « de notre patrimoine national en raison de leur beauté naturelle ». D’autant que « nous manquons d’espaces verts qui soient ouverts au public », fait ressortir la coalition.

L’enjeu est aussi de veiller à ce que les promoteurs de Smart Cities réalisent leurs projets sur les terres qui leur appartiennent en toute propriété. Et aussi de retourner au peuple mauricien les 915 mètres de plage publique à Pomponette, qui ont été « accaparés ». De même qu’interdire les projets d’hôtels et de Smart Cities sur la côte car « il y en a déjà trop », et de favoriser plutôt l' »inland tourism », surtout le tourisme chez l’habitant.