Atma Shanto, porte-parole de la Fédération des travaileurs unis (FTU), est d’avis que si le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’allie au Muvman Liberater (ML) d’Ivan Collendavelloo pour les prochaines élections générales, « les travailleurs donneront une raclée au MSM ».

Cette déclaration a été faite lors d’une conférence de presse visant à commenter le Budget 2018-19. « Le ministre Ivan Collendavelloo n’a plus le droit de faire partie du gouvernement depuis que le Premier ministre a annoncé dans son discours budgétaire qu’il n’y aura aucune hausse du prix de l’eau. C’est un cinglant désaveu du Premier ministre à son adjoint, le ministre Collendavelloo, qui avait crié sur tous les toits que la hausse des prix de l’eau était inévitable », a déclaré le syndicaliste.

Le porte-parole de la FTU a vivement critiqué Ivan Collendavelloo sur la manière dont il a présidé le comité du ministère du Travail. « Li finn fer lalit travayer rekile », a-t-il dit. Il n’a pas été tendre non plus après l’annonce faite par le Premier ministre sur la « mise en vente » de la nationalité mauricienne.

« C’est une braderie. Après le 50e anniversaire de l’indépendance, les multinationales viendront s’installer à Maurice. Le gouvernement est en train de vendre la “Mauritian Citizenship” contre le versement de USD 1 million au Mauritius Sovereign Fund. Le PTr avait vendu Diego Garcia pour que Maurice devienne indépendante et, aujourd’hui, l’Alliance Lepep vend notre pays aux étrangers. Fode pa nou blie lepizod Alvaro Sobrinho. Premie minis pe dir ki dan Mauritius Sovereignty Fund, fode ena bann nomine politik lor bord ek san kont so bann inflians ki pou ena », a-t-il prévenu.