Le jeune et talentueux badiste, Alexandre Bongoût (15 ans) s’est distingué à l’occasion des Championnats nationaux Junior vendredi au centre national à Rose-Hill, lui qui s’est offert le scalp du géant Melvin Appiah (17 ans), en finale de la catégorie des -19 ans, en trois manches très disputées, 21-12, 18-20 et 21-19. Le ‘Most Promising Sportsman Of the Year 2015’, a également été sacré en double garçons avec Tejraj Pultoo. Il a toutefois été privé du triplé par Appiah et Leung qui ont remporté la finale du double mixte.
Les Championnats nationaux junior se sont tenus sur cinq jours et l’on retiendra la belle performance d’Alexandre Bongoût, qui ne cesse d’impressionner son monde. D’ailleurs, il a battu en finale le ‘colosse’ Melvin Appiah (1m90), tête de série no 1 et champion incontesté de sa catégorie (U19). Une douce revanche pour le vainqueur, qui s’est fait toujours dominer par le finaliste. « Il m’avait battu en finale U17 l’année dernière et il m’a toujours dominé lors de nos confrontations directes. C’est un adversaire vraiment coriace, très fort techniquement. Mais cette fois-ci, j’ai rectifié le tir en remportant la bataille tactique. Je pense avoir été mieux organisé dans ce secteur et le mental a également payé. Nous nous sommes donné sans cesse la réplique et je suis toujours parvenu à me maintenir avec un ou deux points d’écart. C’est sur deux fautes directes qu’il m’a offert la victoire », a-t-il indiqué.
Encore une belle marge de progression
Pourtant, ce n’est pas évident de jouer face à plus grand que soi. « Il n’est pas uniquement plus grand par la taille et aussi plus âgé que moi de deux ans. Ce n’est pas évident d’autant que c’était la première fois que j’évoluais dans cette catégorie étant chez les -17 ans. C’est le Directeur Technique National (DTN), Annas Jauhari, qui nous a conseillé de nous concentrer sur une seule catégorie à la fois et je me suis attaqué à la plus grande. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à remporter la victoire. Cela démontre que j’ai beaucoup progressé et maintenant je compte poursuivre sur ma lancée », a fait ressortir notre jeune interlocuteur, qui s’est aussi adjugé la victoire en double garçons avec Tejraj Pultoo contre le tandem Appiah/Khabir Teeluck, 21-15 et 21-19. « Malheureusement pour moi, je n’ai pas été en mesure de réaliser le triplé avec Kobita Dookhee car nous nous sommes fait battre en finale double mixte par Melvin Appiah et Shania Leung, 24-22, 17-21 et 15-21. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir, un doublé, c’est déjà très bien », a-t-il conclu.
À noter qu’une semaine plus tôt, Bongôut s’était illustré aux Internationaux de Côte d’Ivoire en ramenant le bronze avec sa partenaire Shania Leung en double mixte. Nul doute que ce frottement à l’étranger lui a été très bénéfique. En féminin, c’est Lorna Bodha qui a fait parler la poudre en U17 alors que Kobita Dookhee a été exacte au rendez-vous en finale simple dames de la catégorie U19, en prenant la mesure en trois sets de Ganesha Mungrah, 14-21, 21-14, 21-14. Pour le DTN, ces jeunes pousses possèdent encore une belle marge de progression. « Ils ont donné le maximum et moi, en tant que technicien, cela m’a beaucoup plu. J’ai été particulièrement impressionné par la finale simple garçons U19 entre Bongoût et Appiah car ce sont deux valeures sûres du badminton local. Alexandre a mérité sa victoire et il a démontré toute sa hargne et sa volonté de gagner. Melvyn Appiah a eu l’habitude de dominer cette catégorie et c’est important pour lui d’avoir de la compétition. C’est un plus pour sa progression », a noté Annas Jauhari. Ce tournoi juniors sert aussi de préparation aux Championnats d’Afrique juniors U19 prévus au Maroc, du 19 au 24 juillet prochain.