Tana blues et Sommets d’Afrique sont sortis le mois dernier chez L’Harmattan BD. Cette collection dirigée par Christophe Cassiau, ancien médiathécaire du Centre Charles Baudelaire bien connu pour sa passion pour le neuvième art et le continent africain, se rapproche donc de nous du moins avec l’album de Ndrematoa, que l’éditeur a choisi comme fer de lance du milieu de la bande dessinée malgache, qu’il estime parmi les plus dynamiques du continent.
Pour Tana blues, Ndrematoa a choisi le noir et blanc qui souligne d’un trait ironique et acerbe, la vie d’humbles personnages, valeureux habitants de la capitale malgache qui chaque jour, survivent cahin-caha au royaume de la débrouillardise. Le regard de l’auteur qui dessine et scénarise lui-même ses histoires permet peut-être d’appréhender au fil des pages le secret de ce peuple qui garde la tête haute malgré les crises et vicissitudes. L’éditeur prévient en effet que Citron et Vendetta, les deux histoires en bulles et en images que contient cet album montrent comment leurs personnages se débattent au quotidien dans un univers si glauque et impitoyable qu’il en devient comique page après page. Pouvoir en rire deviendrait une force, qui sait peut-être une catharsis ? Seuls les lecteurs de Tana blues le sauront et perceront le mystère de cette énergie du désespoir que le talent de l’auteur permet de toucher du doigt.
Sommets d’Afrique – dont le titre fait penser dans la même collection à Visions d’Afrique sorti en 2011 auquel l’écrivain mauricien Umar Timol et le dessinateur malgache Pov ont contribué – est un ouvrage collectif qui propulse très concrètement ses lecteurs sur les cimes africaines, le parti pris étant ici de situer chacune des six histoires, toutes scénarisées par Christophe Cassiau-Haurie, dans différentes montagnes du continent africain. Histoire de nous changer de l’image surannée du Sahel et des plates étendues du plus grand continent du monde, les illustrateurs nous entraînent ici bien sûr en Tanzanie, sur les hauteurs du si célèbre Kilimandjaro… et aussi au Mont Cameroun, sur les arêtes du Rif marocain, les crêtes de l’Emi Koussi au Tchad ou encore sur les reliefs de l’Atakora au Togo ainsi enfin qu’au Mali sur le Mont Hombori. En plus d’être montagnardes, ces histoires seraient, nous dit-on, drôles et étonnantes.
Parmi les autres titres sortis dans cette collection, citons au hazard Tembi et Jetje tisseuses de l’arc-en-ciel proposée par neuf dessinateurs sud-africains, Le retour au pays d’Alphonse Madiba, Chroniques de Brazzaville. Sont sorties fin 2012 la BD pour enfants intitulée Les envahisseurs et l’originale autobiographie d’un auteur nigérien Un guerrier Dendi pour ceux qui aiment les épopées poétiques quand elles racontent le quotidien. Destinés au public francophone, tous ces ouvrages sont issus de projets personnels d’auteurs vivant pour la majorité dans le sud. Renseignements et achat en ligne sur : www.editions-harmattan.fr.