Le conseil de district de Pamplemousses fera construire cette année son quartier général à Calebasses, sur un terrain de trois arpents à côté de la SSS Droopnath Ramphul. Au coût de Rs 30 M, ce bâtiment devrait abriter tous les départements et bureaux du conseil, qui gère les affaires des 18 villages du district de Pamplemousses.

Selon le président, Sunael Singh Purgus, le conseil est très à l’étroit dans le bâtiment qu’il occupe actuellement à la rue Morrisson, à Pamplemousses. « Nous devons avoir notre propre bâtiment pour que nos officiers puissent travailler à l’aise. Ici, 8 ou 9 personnes travaillent dans un petit espace. On devrait pouvoir terminer la construction d’ici la fin de cette année. Du moins, la première phase qui est le bâtiment lui-même, qui sera très bien aéré afin de moins utiliser les climatiseurs et l’électricité », indique-t-il. Dans un deuxième temps, le conseil fera aménager un parking et espace vert, entre autres.

Sunael Singh Purgus dit s’intéresser aussi aux villages qui n’ont pas de bâtiments pour abriter leurs conseils, à l’instar de Notre-Dame et de Trou-aux-Biches. Ainsi, le conseil de district fera construire un bâtiment dans chacun de ces deux villages, lequel sera équipé d’un gymnase. « C’est essentiel pour un village. À l’exemple de Fond-du-Sac où j’ai fait installer un gymnase et une bibliothèque dans le bâtiment qui abrite le conseil de village. C’est aussi un centre de refuge en cas de calamités naturelles. C’est au bénéfice du public », souligne notre interlocuteur. Il précise que les bâtiments qui seront construits à Notre-Dame et à Trou-aux-Biches seront écologiques « dans le sens qu’ils seront pourvus d’installations pour la production d’énergie renouvelable et de rain water harvesting ». Un autre village hall sera construit pour desservir les villages de Pont-Praslin, Petite-Julie et Villebague. Un outdoor gym y sera installé. Il sera prêt dans quelques semaines.

Le président du conseil de district de Pamplemousses dit constater que malgré les facilités comme l’éclairage, les terrains de football dans les villages ne sont pas utilisés comme il se doit par le public sportif, faute de suffisamment de joueurs. « Pour jouer un match, il faut une vingtaine de joueurs et très souvent, on n’en trouve que quelques-uns car un grand nombre sont encore au travail les après-midi. De ce fait, les terrains de foot sont délaissés par les jeunes », déplore-t-il. Il dit avoir pu trouver une solution pour que les jeunes puissent continuer à être intéressés par le sport. Ainsi, le conseil de district fait aménager des foot-salles dans différents villages – à Trou-aux-Biches, Le Hochet, Fond-du-Sac, Terre-Rouge et Baie-du-Tombeau – où ils peuvent jouer des matchs de four-a-side ou three-a-side.

Sur les autres terrains de football, indique-t-il, le conseil de district compte aménager des gradins couverts pour les spectateurs à Plaine-des-Papayes, Crève-Cœur, Terre-Rouge et Le Hochet. Ce sont, dit-il, des terrains qui sont très bien fréquentés par le public. Les autres terrains vont être pourvus d’éclairage. « Nous allons aussi mieux éclairer les routes dans tous les villages, qui s’agrandissent avec l’aménagement de nouveaux morcellements et la demande pour l’éclairage de routes qui augmente. Ainsi, nous ferons installer un millier de lampadaires cette année ».

Toujours sur le plan infrastructurel, Sunael Singh Purgus déclare vouloir installer un incinérateur à Montagne-Longue, mais le terrain lui fait défaut. Il a fait une demande auprès du gouvernement pour en trouver un dans ce village. Cette collectivité locale compte deux incinérateurs, à Triolet et à Bois-Marchand.