Judex Rampaul, président du Syndicat des pêcheurs, fait un constat de ce secteur, toujours au centre des revendications. L’occasion pour lui de se lancer dans un plaidoyer en faveur d’une réforme qui permettrait aux pêcheurs « de se réinventer », dans une période particulièrement difficile, où les prises sont en baisse constante. Pour lui, « cela permettrait de combattre la pauvreté » en développant le sens des responsabilités, et non pas l’assistanat. À la veille du Budget 2017-18, il souhaite que le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, « fasse le nécessaire pour que ses bonnes intentions se traduisent dans la réalité ». Car trop souvent, dit-il, les promesses sont demeurées sans suite.