Rama Valaydon, négociateur de la Port-Louis Harbour Docks Workers Union (PLHDWU), demande au Premier ministre, Pravind Jugnauth, de rappeler à l’ordre les membres du board de la Cargo Handling Corporation, et plus particulièrement deux d’entre eux qui, selon lui, empêcherait le port d’aller plus vite avec la concrétisation de certains projets. C’était lors d’une conférence de presse tenue jeudi après-midi pour discuter de la situation dans le port et dans le pays.
« Nous ne savons pas ce qu’ils ont derrière la tête. Ils ont tendance à travailler comme ils le font dans la fonction publique. Ils doivent comprendre que la CHC est une entité séparée. Ils tardent à prendre des décisions et ce sont les employés du secteur qui payent les conséquences. Pire encore, ils ne changent pas leur attitude, malgré le nombre de fois que nous les avons dénoncés. Ils continuent à mettre des bâtons dans les roues. Il y a des postes vacants au sein du board et il faut absolument les remplacer », insiste Rama Valaydon, qui demande au Premier ministre de rappeler à l’ordre les membres du board de la Cargo Handling Corporation. Il dit trouver « étrange » que certains membres du board « n’avaient pas le même comportement lorsque l’ancien chairman et l’ex-ministre Xavier-Luc Duval s’occupaient des affaires » du port. « Bann dosie pa ti pe pran letan. Zot ti pe avanse bien vit kouma enn let a lapos », a-t-il fait remarquer.
Le syndicaliste a parlé de la « bonne ambiance » dans laquelle travaillent les employés du port depuis que le nouveau management a pris le relais. « Avant, nous prenions plus de temps pour débarquer un bateau de 25 000 tonnes de ciment. Aujourd’hui, nous le faisons en sept jours seulement. C’est pour vous dire que la productivité a considérablement augmenté depuis qu’il n’existe plus cette dictature qu’il y avait avant », explique-t-il. Avant l’acquisition de nouveaux équipements au port, les employés et la CHCL étaient certains que ceux-ci auraient entraîné plus de résultats positifs. Ils estiment ainsi que le port à Maurice aura un rôle « très important » à jouer dans la région de l’océan Indien d’ici l’année prochaine.
Rama Valaydon a fait état de 80 nouvelles caméras de surveillance qui ont été installées dans la zone portuaire « pour combattre le fléau de la drogue ». Le négociateur de ce syndicat a demandé à Xavier-Luc Duval, le leader de l’opposition, « de ne pas se cacher derrière l’immunité parlementaire pour attaquer le Premier ministre ». Il poursuit : « Nou dir li al lapolis si li ena kiksoz pou denonse. Nou enn pei lark-an-siel. Nou bizin kontign viv dan lape, dan boner ek prosperite. »
Concernant les propos tenus par Showkutally Soodhun, le syndicaliste pense qu’il faut laisser la police faire son enquête. « Seki koupab ava pey le konsekans », dit-il.
José François, président de la PLHDWU, déclare que« nou salie nou zenn Premie minis, Pravind Jugnauth, ki finn montre ankor enn fwa so grander kan bizin pran desizion san ezite. Li finn montre ki li enn Premie minis pou tou kominote dan sa pei-la », a-t-il affirmé.
Le leader de l’opposition, dit-il, « avait voulu tirer un capital politique dans cette affaire pour sa campagne » dans l’élection partielle au No 18. « San ki li rann li kont, sa kapav koz enn problem dan pei. Linn diskalifie li mem kouma lider lopozision », estime-t-il.