photo archive

Les pluies diluviennes les ont privés de leur toit. 17 familles de squatters habitant la région de Coteau-Raffin se sont réfugiées au centre social de La-Gaulette depuis vendredi.

Soit 75 personnes, dont 38 enfants. “On est presque régularisés. Depuis le mois d’août, nous avons payé notre bail jusqu’en 2060, et depuis, aucune nouvelle des autorités. Nous n’avons pas beaucoup d’argent, mais nous payons ce bail par tranche”, témoigne Isabelle, désemparée. “Nous avons nos maisons, nous demandons juste aux autorités de construire un drain là où nous habitons pour évacuer l’eau de pluie. Touletan kan gagn lapli, nou bizin diboute get dilo rant dan nou lakaz. Nou pa kapav fer nanye”, déplore cette dernière.

Grâce à l’aide de quelques bienfaiteurs, les 75 personnes ont pu remplir leur estomac depuis vendredi. Durant le weekend, elles ont dîné “bouyon bred mouroum.”