CINÉMA : La Tour sombre

Synopsis
Roland Deschain est le dernier pistolero encore vivant de la contrée de Gilead, aujourd’hui disparue. Son monde, semblable à la Terre par certaines similarités culturelles ou certains vestiges technologiques, est proche du Far West américain du 19e siècle, mais la magie y est également présente. Roland est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir, qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir…

Ce film, une adaptation de la saga culte de Stephen King, était attendu avec impatience. Mais l’abondance d’effets spéciaux et de sauce hollywoodienne lui fait perdre sa saveur. La critique n’est pas très tendre, alors que Mathew McConaughey profite de Maurice ces jours-ci : “Clairement, le film a pris dans les livres ce qui l’arrange, au risque de faire hurler les fans, afin de construire une histoire plus simple, compréhensible pour les non-initiés à Stephen King. En cela, le long-métrage est plutôt réussi et sans temps morts, mais aussi sans grande originalité”, écrit Le Parisien.
Mais on retrouve quand même deux grands acteurs dans ce duel. Voilà qui devrait au moins sauver un peu l’affaire.
Le film de Nikolaj Arcel est basé sur les huit romans La Tour sombre écrits par Stephen King et inspirés par un poème de Robert Browning, Le chevalier Roland s’en vint à la Tour noire. L’univers propre à cette franchise littéraire, qui s’est vendue à des dizaines de millions d’exemplaires, est connecté à d’autres livres nés de la plume du célèbre écrivain américain.

Les Proies
Drame de Sofia Coppola
Avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst

Durée : 1h33
Synopsis
En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Les Proies est l’adaptation du roman du même nom écrit par Thomas P. Cullinan. Le metteur en scène Don Siegel avait déjà transposé l’ouvrage à l’écran en 1971, avec son acteur fétiche Clint Eastwood dans la peau du personnage principal.
Ce remake est considéré comme un huis clos magnifique, emmené par une distribution au top. Sofia Coppola y insuffle une nouvelle tension grâce à un casting d’actrices cinq étoiles : Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning.