La période des fêtes de fin d’année est sans doute la plus attendue des gourmands et des gourmets. Entre volaille, saumon, huîtres et foie gras, bûche de Noël, chocolats en tous genres… les menus de fêtes sont très caloriques et sont bien sûr les plus copieux de l’année et souvent l’occasion d’excès alimentaires que notre estomac a parfois bien du mal à supporter. Oui, pour nombre d’entre nous, cette année encore, la magie de Noël qui viendra égayer nos fêtes ne sera pas seule. Elle viendra accompagnée de ses cousins : indigestion et/ou gueule de bois, difficiles à assumer dès le lendemain. Mais on ne nous y reprendra pas! On se prépare pour éviter les maux de ventre et les ballonnements… Voici les pistes.

L’hydratation, la clé d’une digestion facile Afin de favoriser le drainage, n’hésitez pas à boire de l’eau minérale, mais aussi du thé vert et de la tisane. Dès le saut du lit, commencez la journée avec un grand verre d’eau tiède et un demi-citron pressé. À jeun, ce cocktail revitalisant permet de nettoyer le foie et purifier l’organisme avant de démarrer votre journée

Non à la diète !

S’affamer n’a jamais été la meilleure méthode, qu’il s’agisse de perdre du poids efficacement ou d’éviter les prèles gastriques. Au contraire, plus vous créez des distorsions alimentaires en déséquilibrant votre organisme, plus vous risquez les conséquences désastreuses dès le premier écart. Même si le jeûne présente des avantages, il n’est pas conseillé de le faire à ce moment de l’année : mieux vaut respecter un certain équilibre plutôt que de faire subir l’effet yoyo à votre organisme. Alors, pour les fêtes, et particulièrement pour la soirée de réveillon, préparez votre estomac

 Avant le repas :le petit déjà est important 

Prenez un petit déjeuner copieux, mais mangez légèrement à midi. Il est important de garder un rythme de 3 repas par jour et d’équilibrer vos repas sur la journée. En effet, si l’un des repas de la journée est particulièrement copieux il est nécessaire d’opter pour de légères collations le midi ou le soir.

Pendant le repas : profiter oui, mais sans se gaver !

Le plaisir des Fêtes de fin d’année se situe aussi dans les repas et il n’est pas question de vous priver des plats qui parsèment la table de Noël. Néanmoins la meilleure façon de prévenir l’indigestion est de vous  modérer. Alors, invitez “modération” à votre table : la consommation d’alcool fort ou le mélange de différents alcools aggravent considérablement le risque d’indigestion. Très calorique, l’alcool chargera votre foie et l’empêchera de travailler correctement pour éliminer un repas déjà très riche. Les repas de fête sont composés de plusieurs plats. Si vous avez décidé de ne pas vous priver, une astuce est de goûter à tout en petite quantité pour éviter la surcharge. Le mieux est de réduire la quantité de graisse consommée pour éviter l’indigestion. Manger des légumes verts : avec un faible apport calorique, une forte contenance en eau et en fibres, les légumes verts doivent impérativement être inclus dans votre menu. Ils permettront d’équilibrer votre repas et de le digérer plus rapidement. Evitez de vous resservir plus que de raison et mangez lentement. De plus, ne vous forcez pas à manger de tout, mais uniquement ce qui vous fait envie.

Manger lentement et bien mastiquer

Le jour J, pas question de jouer la course contre la montre ! Il est important de prendre le temps de déguster ce que vous avez dans l’assiette. Un conseil qui per- mettra non seulement d’apprécier davantage les mets préparés avec soin par votre famille, mais également d’aider votre estomac à souffler pour une meilleure digestion. Exit donc maux de ventre et des petits tracas pour votre intestin. Cerise sur le gâteau? Cela permettrait également à votre cerveau de recevoir un signal de satiété plus rapidement et donc d’éviter de vous resservir à plusieurs reprises. Une bonne façon d’éviter l’indigestion.

Manger lentement, c’est une chose, mais il vous faut également apprendre à bien mâcher les aliments. Telle est, en e et, la première étape d’une digestion réussie ! Au cours de la mastication, les aliments se dé- composent en petits morceaux et partent à la rencontre de la salive, ce qui les rend plus faciles à avaler et améliore leur assimilation.

Sachez que l’intestin et l’estomac n’ont pas la capacité de le faire à votre place, d’où l’importance, lors d’un repas de fêtes, mais également au quotidien, de prendre le temps de bien mastiquer et non pas d’avaler tout rond votre morceau de dinde ou autres. Avec de telles précautions, dites enfin adieu aux ballonnements, crampes d’estomac et autres maux qui peuvent venir gâcher la fête.

Marquer des pauses entre chaque plat

Pendant les fêtes, il n’est pas rare que l’on reste à table pendant des heures, en enchaînant un festival de plats tous plus salivants les uns que les autres. Seulement voilà, impossible de tout goûter et encore moins de tout finir. Pour éviter de frôler l’indigestion, accordez-vous des pauses entre chaque plat. De quoi permettre à votre estomac de souffler, de faciliter la digestion, et surtout de ne pas vous retrouver avec une crise de foie.

L’eau votre alliée

Au cours du repas, il est indispensable de correctement vous hydrater. N’oubliez donc pas de boire beaucoup d’eau en plus des éventuels vins et champagnes (ceux-là à consommer avec modération !). L’eau est votre alliée pour éliminer au plus vite et détoxiquer votre organisme. Les eaux riches en bicarbonate, comme les eaux pétillantes, réduisent l’acidité. Il faut ainsi pouvoir en consommer pendant et après le dîner.

Terminer votre repas par une tisane détox

À la fin du repas, mieux vaut troquer votre café pour une tisane détox qui vous aidera à digérer et vous sentir plus léger après un repas copieux. Les plantes à privilégier pour faciliter le transit ? La menthe, la mélisse, le fenouil, le gingembre. Vous pouvez également opter pour des feuilles de verveine fraîches à laisser infuser dans l’eau bouillante pendant dix minutes.

Après le repas : le sport

Non, on ne vous demande pas de courir le marathon. Mais après le repas gargantuesque que vous vous apprêtez à prendre ce soir, faites une petite promenade après le réveillon de 15 à 30 min. Cela vous per- mettra de booster votre système digestif et d’éliminer une partie des calories ingérées! Moins vous bougerez, moins vous digérerez votre réveillon.

En espérant que ces conseils vous aideront à survivre aux festivités et nous vous souhaitons à tous d’excellentes fêtes de fin d’année.