Maurice est pour le moment le seul pays du continent africain avec lequel le Pakistan a signé un accord d’échanges commerciaux préférentiels mais ce dernier a déjà identifié un certain nombre de pays africains avec lesquels il souhaite conclure un « Preferential Trade Agreement ». C’est ce qui ressort d’un forum sur la stratégie commerciale que compte adopter le Pakistan à l’égard du continent africain, forum qui s’est tenu récemment à Karachi et auquel a participé une délégation mauricienne conduite par le nouveau Haut-commissaire, Rashid Sobadar.
Ce forum, qui a réuni des délégations d’officiels de gouvernement et d’hommes d’affaires africains et pakistanais, a été ouvert par le ministre du Commerce du Pakistan, Muhammad Paveiz Malik. L’organisation du forum cadrait avec la tenue d’Expo Pakistan, la plus grande foire commerciale du pays. Une délégation mauricienne, menée par Shezad Ahmed, président du Mauritius-Pakistan Joint Business Council, y était présente en vue de nouer des contacts d’affaires.
Les relations Pakistan-Afrique, a déclaré le ministre Malik, sont basées sur le respect mutuel des traditions et cultures et sur le désir de partage des fruits du développement. « Nous voulons que ces relations historiques se traduisent par des liens commerciaux renforcés et un partenariat durable, d’où notre « Look Africa Plan » et notre souhait de transformer cette plateforme d’échanges sur le commerce en un mécanisme institutionnel de dialogue entre le Pakistan et l’Afrique qui se réunira chaque année », a déclaré le ministre du Commerce pakistanais.
Ce dernier a annoncé que son pays veut conclure des accords commerciaux avec l’Union douanière sud-africaine, la Communauté d’Afrique de l’est et la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest. Le Pakistan, a-t-il ajouté, souhaite également signer des accords d’échanges préférentiels bilatéraux. « We will be happy to provide greater market access to African countries », a-t-il indiqué. Muhammad Paveiz Malik a déclaré qu’il note avec inquiétude que la valeur des échanges entre le Pakistan et l’Afrique est restée inchangée autour de 3 milliards de dollars ces dernières années. « Given the concrete opportunities that exist between the two sides, Pakistan-Africa trade could easily be doubled to US$ 6 billion over the next five years. I would urge this Trade Forum to accept this challenge and work together to achieve it », a-t-il argué. Le Pakistan, a poursuivi le ministre, continuera à apporter son soutien à l’intégration économique en Afrique notamment dans les domaines du développement des ressources humaines, de l’éducation, de la médecine et de la technologie informatique.
Le nouveau Haut-commissaire de Maurice au Pakistan, Rashid Sobadar, l’ancien directeur de la division de politique commerciale au ministère des Affaires étrangères, Assad Bhuglah, et l’entrepreneur Amil Emandeen ont fait des interventions lors du forum. Celui-ci a aussi été marqué par l’allocution du secrétaire au Commerce du Pakistan, Mohammad Younous Dagha, qui a estimé que le faible volume d’échanges commerciaux entre le Pakistan et l’Afrique est dû à un niveau d’engagement inadéquat. Parlant du « Look Africa Plan », il a fait état de l’ouverture, dans un premier temps, de bureaux commerciaux dans certains pays (Égypte, Tanzanie, Éthiopie, Soudan et Algérie), l’institution de Joint Working Groups avec certains pays, de la création d’une Africa Cell au ministère du Commerce, du soutien des autorités pakistanaises à la participation d’entreprises du pays à des foires commerciales en Afrique.
« I agree that we have a long way to go, and I agree that there are many factors out of our control. But an efficient utilization of our common strength of rich human and natural resource can be leveraged to enhance our competitive edge », a ajouté le secrétaire au Commerce.