Photo illustration : ville de Vacaos

La Vacoas Popular Multi-Purpose Cooperative Society (VPMCS) n’a pas fini de faire parler d’elle. Alors que les membres de la société attendent toujours la tenue de l’assemblée générale annuelle pour prendre connaissance du montant exact de la vente d’un terrain de 37 arpents à Flic-en Flac dont l’argent à servi au remboursement, en partie, de ses membres, il y a une demande insistante pour que la VPMCS redevienne autonome. En effet, si Rs 254 millions ont été déjà remboursées, les quelque 5 500 membres qui ont investi dans la société veulent plus de transparence de la part du Caretaker board. Sunil Jhugroo, ancien président de la VPMCS, revient à la charge.

Il remue ciel et terre pour que les autorités donnent les rênes de la société à ses membres. C’est dans ce sens que ce dernier réitère sa demande pour l’élection de neuf membres afi n de constituer un nouveau conseil d’administration. “Nous demandons aux autorités de rendre la direction de la société aux membres. Ainsi, ils pourront bénéfi cier d’autres paiements dans le plus bref délai”, explique-t-il. Sunil Jhugroo qui pointe également le Registrar du doigt, reproche à l’institution de n’avoir pas réagi face à la non-tenue de l’assemblée générale annuelle qui devait avoir lieu en février dernier et au recrutement d’une fi rme de gestion par le board sans passer par l’assemblée générale. Dénonçant “l’ingérence des autorités dans la gestion de la société”, Sunil Jhugroo dit craindre une situation qui mènera la VPMCS vers la liquidation. Pour cause, la VPMCS serait entre les mains de “nominés politiques”.