Le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, a effectué hier soir le lancement officiel du Air Corridor Maurice-Singapour au cours d’un dîner de gala à l’hôtel Hilton, dans la cité État. L’occasion pour le No 2 du GM de promouvoir les attraits de Maurice en tant que destination touristique et de mettre en avant les divers avantages économiques et commerciaux pour les deux pays découlant de cet accord avec l’aéroport international de Changi.
Xavier-Luc Duval dirige depuis hier une importante délégation mauricienne à l’occasion du premier vol inaugural entre Maurice et Singapour depuis la mise en opération du couloir aérien entre ces deux États, visant à exploiter le trafic aérien pour booster le secteur touristique et les affaires des continents d’Afrique et d’Asie. Hier, la première journée de la délégation mauricienne, accueillie par les officiels de l’aéroport de Changi avec une cérémonie, a été chargée dès l’arrivée des hauts cadres du gouvernement et du secteur privé sur le sol singapourien.
Lors de son discours, le Dr Arjoon Suddhoo, président du Conseil d’administration d’Air Mauritius, a souligné l’importance de cet accord historique, qui fait-il remarquer, « lie les deux petits pays ayant de grandes ambitions ». « À travers ce couloir aérien, la compagnie d’aviation nationale pourra atteindre des marches importantes et en retour, cet Air Corridor offrira aux voyageurs de l’Asie une connectivité fluide avec l’Afrique ».
Par la suite, le vice-Premier ministre a eu des sessions de travail, dont un Business Forum organisé par le Board of Investment à l’hôtel Hilton au courant de la journée. Événement revêtant un caractère important puisqu’il a réuni la communauté des Affaires de Singapour et des régions avoisinantes, et ce, en présence du haut-commissaire de Singapour à Maurice, Rangareddy Jayachandran. L’objectif de cet exercice marqué par des présentations du directeur du BOI, Ken Poonoosamy, du Chief Executive Officer de la Financial Services Promotion Agency, Harvesh Seegolam, et du secrétaire du Cabinet, Sateeaved Seebaluck, était de promouvoir Maurice comme une destination potentielle d’affaire et d’investissement. Le vice-Premier ministre est également intervenu pour faire la promotion de Maurice auprès des professionnels des différents secteurs économiques de Singapour. Invitant les investisseurs à tirer avantage de ce couloir aérien vers l’Afrique, Xavier-Luc Duval a mis l’accent sur le fait que ce continent, de par plusieurs indicateurs économiques, représente un potentiel pour les économies majeures et que Maurice est justement située stratégiquement aux portes de celui-ci.
Le clou de la journée d’hier a été le lancement officiel du couloir aérien au cours d’un dîner de gala en présence des stakeholders mauriciens et singapouriens, dont les hauts cadres d’Air Mauritius et l’Executive Vice-President, Airport Management de l’aéroport de Changi, Lye Teck Tan.
Dans une déclaration à la presse, Xavier-Luc Duval a affirmé : « Pour devenir un “hub” régional pour l’Afrique, un des atouts demeure la connectivité aérienne. Le couloir aérien vient aujourd’hui répondre à cette exigence. » Avec la hausse de la fréquence des vols vers l’Asie, Xavier-Luc Duval espère, d’autre part, que de plus en plus de compagnies d’aviation de la région manifesteront leur intérêt à utiliser Maurice comme point d’accès pour se connecter à l’Asie. « Si nous réussissons, the sky will be the limit for Mauritius en termes de développement de la stratégie africaine », a déclaré le VPM, se réjouissant qu’une des retombées positives de cet accord entre Air Mauritius et l’aéroport de Changi soit que Madagascar, le Botswana et le Swaziland ont déjà montré un certain engouement.
Par ailleurs, selon Xavier-Luc Duval, « l’ouverture du corridor entre Singapour et Maurice comporte plusieurs objectifs qui profiteront non seulement aux deux pays, mais aussi à l’Afrique en général ». À travers ce couloir, l’ambition, dit-il, est d’augmenter le nombre de touristes sur cette route aérienne à Maurice et en Afrique, d’augmenter l’investissement et que Maurice soit utilisée comme une plateforme pour l’investissement singapourien/asiatique vers l’Afrique. Enfin, Xavier-Luc Duval se dit optimiste quant au succès de ce corridor, représentant un nouveau créneau de développement pour Maurice.
Il convient de souligner que depuis la collaboration avec l’aéroport de Changi, la compagnie d’aviation nationale a conclu des accords commerciaux avec des compagnies aériennes afin d’offrir des connexions aller-retour avec 18 villes de 10 pays.