La charge provisoire de “terrorist meeting”, qui avait été logée contre Ish Sookun, a été rayée en Cour de Curepipe hier. Soulagé, l’informaticien dit vouloir comprendre pourquoi il a été arrêté. « Les policiers qui n’ont pas respecté les procédures devront rendre des comptes », a-t-il déclaré.