La cour de district de Port-Louis a rayé mercredi l’accusation de manifestation illégale qui pesait sur huit membres du Parti travailliste. Ces derniers avaient manifesté devant les Casernes centrales en janvier 2017 alors que le leader du parti alors que Navin Ramgoolam était interrogé dans les locaux du CCID sur la saisie de Rs 220 millions chez lui à Riverwalk, en février 2015. L’accès aux casernes leur avait été refusé.

Par ailleurs, l’ancien ministre des Sports du Ptr Devanand Ritoo devra lui attendre son procès du 22 mars prochain car pèse toujours sur lui les charges provisoires d’agression sur un officier de police, de rassemblement illégal et d’obstruction à la circulation routière.