Le ministre du Business et des Coopératives, Sunil Bholah, estime que contrairement aux décennies précédentes, le pays produit « trop peu de lait frais », soit entre 5 et 6% seulement de la consommation totale. Ce qui provoque l’importation d’un grand volume de lait en poudre et autres produits dérivés. C’était lors d’une visite en fin de semaine dernière à la Nouvelle Découverte Cowbreeders Cooperative Society, société créée en 1997 avec un cheptel de 39 animaux.