ENTRAÎNEUR RICKY MAINGARD : Retour gagnant de Pengelly avec Speed Limit et Argo Solo

Souffrant la semaine dernière, d’où son forfait lors de la 21e journée, Brad Pengelly a vite retrouvé le box des vainqueurs, en signant un beau doublé avec Speed Limit dans la course principale et avec le nouveau Argo Solo. Deux victoires acquises dans la position tête et corde. « Je suis très heureux d’être de retour et surtout de visiter à nouveau le box des vainqueurs, et cela en deux occasions », nous a-t-il déclaré à l’issue de la 21e journée. « Je suis vraiment navré d’avoir raté une journée et même pour la présente, j’étais encore sous l’effet de la fatigue. La pluie ne m’a pas aidé non plus. Mais heureusement que ce doublé est venu remettre les choses au point. »
Le jockey australien a frappé un grand coup en faisant triompher Speed Limit dans la course principale, la dernière victoire du coursier remontant au 19 novembre 2016. Le porte-drapeau de Ricky Maingard en était à sa quatrième sortie cette saison et avait été desservi à chaque fois par une mauvaise ligne. Même s’il abordait pour la première fois les 1650m, il devait tirer profit de son couloir n°1 en dirigeant les opérations. « C’est formidable d’avoir pu faire triompher Speed Limit après trois sorties infructueuses. Sa première ligne, qui est très importante au Champ de Mars, a été un gros avantage et il a pu contrôler la course à sa guise. Il a ensuite couru détendu, même si Hard Day’s Night était à ses trousses. Dans la ligne droite finale, il avait encore de la réserve pour se détacher et l’emporter facilement », ajoute-t-il. « Cette victoire a fait plaisir à son entourage et surtout à l’entraîneur. »
Plaisir partagé effectivement par Ricky Maingard dans sa déclaration d’après-course à la télévision nationale. « On est très contents d’avoir gagné une course et surtout de voir Speed Limit, qui n’a rien fait de mauvais jusqu’ici, renouer avec le succès. Je le répète, la ligne est très importante et partant de la corde, on était assurés de courir sur les barres. J’étais un peu inquiet du parcours avec une lice à 4,50m. Mais il a largement prouvé que ce n’était pas le cas. Un cheval qui gagne quatre courses dans une saison, ce n’est pas facile pour lui ensuite. Il prend 20 points, soit 10 kg de pénalité. Ajouté à cela, il est confronté aux nouveaux, il y en avait six, dont deux étaient ses principaux concurrents, Hard Day’s Night et Ready To Attack. C’est très difficile pour lui car, déjà, il avait 10 kg en plus et il faudrait que ces chevaux gagnent au moins une course pour qu’ils arrivent vite à son niveau. Cela dit, cela fait plaisir de le voir gagner dans ce style car quand il peut dicter sa course, il s’exprime au mieux de ses possibilités. Sa tâche va être encore compliquée car il va prendre 5 points, soit 2,5 kg de pénalité. »
Patience
Pas le temps de savourer cette victoire que Maingard et Pengelly allaient doubler la mise avec le nouveau Argo Solo. Lui aussi abordait le parcours pour la première fois, mais avait démontré des qualités en Afrique du Sud en remportant sa dernière sortie de bout en bout sur 1200m. Ainsi, Pengelly a réalisé un doublé non sans avoir résisté au retour de Melson dans les derniers mètres. « La course s’est déroulée d’une façon pas vraiment limpide. On voulait partir à l’avant, mais Wanted Man a insisté pour ensuite ralentir le train avant la descente. Ce qui a bousillé la course. Voyant cela, le jockey a pris la bonne initiative de laisser partir son cheval car, sinon, il se serait battu avec lui et il aurait été sans ressources. Ensuite, Pengelly a tenté de conserver son énergie autant que possible, étant donné qu'il avait fait un gros effort au début de la course. Ce qui a donné cette impression qu’il ralentissait dans la ligne droite finale. Il y avait aussi cette perception qu’il n’essayait pas de gagner. Ce qui n’est pas le cas avec mes chevaux, qui courent leur chance à 100%. Mais le jockey est resté calme pour le balancer, avant de lui demander un autre effort supplémentaire », analyse l’entraîneur.
C’est la même constatation faite par Pengelly à sa sortie de la jockey’s room après que les Racing Stewards l’ont interpellé et qu’il lui ont rappelé son devoir de monter son cheval dans l’emballage final. « I thought that it was best to be patient. Definitely, it was deliberate to wait, wait, wait and and let him go lately as he fought well in the earlier stage of the race ».
Deux victoires, une 2e place et deux 4es places en cinq montes, ce fut un retour tonitruant pour le jockey australien. « Cela aurait pu être mieux, mais on se contente de ces deux victoires. Je suis quelque peu déçu de Dark Force. Il n’a pas bien pris les tournants et n’était pas sur le bon pied. Il faut le revoir à sa prochaine sortie. Tigre Libre a eu un bon parcours, mais n’a pu remonter son retard sur le vainqueur. Rebel Alliance a été aussi une déception. À 300 mètres du but, je croyais qu’il allait l’emporter, mais il n’a pas ce dash pour venir disputer la victoire. Je pense bien qu’il ferait mieux avec les œillères la prochaine fois », souligne l’Australien.
Avant de prendre congé, Pengelly a parlé du grand rendez-vous qu’attendent les turfistes cette semaine, à savoir la Maiden Cup, et surcroît de la santé du tenant du trophée, Parachute Man. « First of all, I wish that it stops raining as I have learned that Parachute Man does not like a wet track. He has recovered well after his last race. I have not ridden him much, only once. I hope he keeps on improving and be tip top on the Derby Day. »