ENTRAÎNEUR VINCENT ALLET : Charlestone Hero can go over 2000m, selon Ryan Wiggins

Charleston Hero, vedette du yard Allet, a remporté sa 4e victoire d’affilée lors de la 25e journée, après avoir triplé la mise seulement une semaine plus tôt. Son cavalier fétiche, Ryan Wiggins, est d’avis qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin et qu’il peut être tout aussi performant sur 2000m.
Charleston Hero, pouvait-il l’emporter, après avoir gagné avec panache une semaine plus tôt ? Les bookies et les parieurs avaient fait de lui leur favori et il ne fait pas l’ombre d’un doute que Ryan Wiggins et Vincent Allet croyaient aussi en ses chances. Ainsi, aussitôt le départ donné, le produit de Silvano a bondi de son premier couloir pour s’emparer du commandement. Avec beaucoup d’allant et une belle aisance, le hongre bai s’est imposé sans opposition, soit par plus de quatre longueurs, soit une nouvelle démonstration, mais en B46. Force toutefois est de reconnaître qu'aucun adversaire ne l’a taquiné au début du parcours, ce qui peut lui avoir facilité la tâche.
« He was travelling handy, well and with the wish to gallop further. I just had to accompany him. In fact, on his last outing, he barely ran more than 200m. After sharing my feelings about the horse with M. Allet, he kept the gelding in Port-Louis and ran him again to the disaster of our opponents », lance la cravache de 35 ans. Jusqu’où ce petit champion peut-il aller ? Affûté, Wiggins a la réponse toute faite. « Charleston Hero can go over 2000m, with success. » Affaire à suivre.
Avant d’aborder ses autres montes lors de ce 25e acte, le jockey tient à remercier son entraîneur, les propriétaires et les palefreniers, avant de faire une analyse des chevaux qui ont participé à la dernière journée et ce, par ordre chronologique. « Pajama Party a fait une bonne course, après trois mois sans compétition. Il devrait être plus compétitif la prochaine fois. » Effectivement, le gris a fini cinquième, à moins de 5 longueurs de Kalinago, après avoir imposé un rythme soutenu à la course. Cette mise en jambes ne pourra que lui être bénéfique.
Objectif 20 victoires
Selon ce fan de Jim Cassidy et de Damien Oliver, Moonlight Runner a été lent au départ et a été tight aux 450m. « Il devrait être mieux sur les 1400m. » Offert à 9/1, Moonlight Runner a fini à presque 7 longueurs de Victory Team. Il faudrait peut-être ici souligner que Moonlight Runner est un natural frontrunner et qu’il n’a pu opter pour sa tactique favorite vu qu’il a été gêné au départ et également parce qu’il a été repris et s’est montré ardent par la suite.
Cependant, si déception il y a, elle s’appelle New Hampshire, nettement battu dans la course phare. « Right now (ndlr : nous lui avons parlé samedi après-midi), I am a bit disappointed and can’t explain his poor performance. He pulled somehow… While in fact, I expected him to conclude fiercely ! » souligne-t-il. Toutefois, le rapport intérimaire évoque une boiterie au pied avant droit, ce qui a dû largement gêné le hongre bai. Wiggins a apprécié la course de Zagazig, qui est pour lui « une confirmation de sa victoire acquise en 0-25 avec Jeanot Bardottier sur le dos. Il peut gagner encore une course cette saison sur une plus longue distance. »
Enfin, il est d’avis que Mexican Sun, battu de plus de 11L, sera plus compétitif dans une catégorie inférieure. Pour conclure cet entretien, Ryan Wiggings nous indique qu’il aime l’ambiance du Champ de Mars et celle du yard Allet, mais qu'il redoute la salle des commissaires. « I target 20 wins for this season and next year we will see », conclut-il.