La CID de Port-Louis, sous la supervision du surintendant Behary, a arrêté un policier de la National Coast Guard (NCG), âgé de 28 ans, pour escroquerie. Une habitante de Vallée-Pitot, âgée de 21 ans, l’accuse en effet de lui avoir soutiré Rs 1 000 pour l’achat d’un téléviseur.

Dans sa plainte, la jeune femme avance avoir fait la connaissance du policier via Facebook, où le policier ne s’est pas présenté sous son vrai nom. Il proposait aux internautes la vente de téléviseurs 4k pour Rs 5 000, soit à un prix nettement inférieur à ceux pratiqués sur le marché. La plaignante l’a donc contacté et le policier aurait alors prétendu être un fournisseur de télévision à Maurice, expliquant par la même occasion à sa « cliente » comment procéder pour obtenir son article et tous les documents relatifs, dont son papier de garantie.

Ne se doutant de rien, la jeune femme a alors fait un versement de Rs 1 000 le mois dernier à travers l’application “Juice Mobile”. Le suspect lui aurait ensuite promis de lui livrer le téléviseur quelques jours plus tard. Mais la victime a attendu en vain, son interlocuteur étant même injoignable. Ce n’est que plus tard qu’elle a appris que ce dernier était un constable de la NCG. Aussi a-t-elle décidé de porter plainte contre lui le 17 juillet, montrant à la police qu’elle avait bien envoyé Rs 1 000 sur le numéro du jeune homme.

Soumis à un interrogatoire mardi, le constable a nié les accusations portées contre lui. Après une nuit passé en cellule, il a été traduit au tribunal de Port-Louis mercredi, où une accusation provisoire d’escroquerie a été retenue contre lui. Ce policier n’en est en outre pas à ses premiers démêlés avec la justice, ce dernier faisant face à trois accusations provisoires de vols rapportés au poste de police de Flacq. Il est actuellement suspendu de ses fonctions.

Le policier fait en outre l’objet d’une plainte de son père, qui l’a dénoncé pour brutalités dimanche dernier. Cet habitant de Kewal Nagar, âgé de 57 ans, avait alors indiqué que son fils avait tenté d’agresser son épouse lors d’une dispute. À la suite de quoi le quinquagénaire serait intervenu, ce qui n’aura pas plus au policier, qui lui aurait alors donné des coups, le blessant aux pieds et à la main. Le père du suspect s’était ensuite rendu à l’hôpital de Flacq. Après son interpellation, le constable avait refusé de donner sa version des faits.