Mary Ragoobar et ses fils Sean (à gauche) et Shane sont porté manquants depuis que l'incendie a éclaté

Depuis dimanche, l’explosion à Leicester fait la Une des médias britanniques. Le Daily Mail titre « Mother and two of her sons are among five killed in a huge explosion », tout en expliquant que des policiers enquêtent sur les circonstances de ce drame et que la piste terroriste est écartée. « Leicestershire Police said that the cause of the explosion is being investigated but no indication of terror link », précise le journal. La BBC confirme également la mort de cinq personnes tout en indiquant que les recherches se poursuivent en vue de retrouver les corps des victimes.

De son côté, Sky News évoque l’effondrement de l’immeuble après l’explosion du commerce, avec pour titre « Explosion flattens shop : Five dead in major incident in Leicester ». Le journal The Sun, lui, met l’accent sur le « courage » des volontaires qui ont porté secours aux victimes. « Horror blast : Frantic neighbours search wreckage with their bare bands after shop and flat destroyed ». À ce stade, l’origine de l’explosion est toujours inconnue.

Pour rappel, la Mauricienne Mary Ragoobur, âgée de 46 ans, et ses deux fils Shane, 18 ans, et Sean, 17 ans, seraient parmi les cinq victimes ayant perdu la vie dimanche soir dans l’explosion d’un commerce de deux étages, à Hinckley Road, Leicester, en Angleterre. Son jeune fils Scotty a pu s’en sortir et se trouve actuellement en observation à l’hôpital. La soeur de la quadragénaire, Daniella Ragoobur, qui est à Maurice, a indiqué au Mauricien ce matin : « Je ne suis pas au courant des derniers développements. Mo pe aprann la nouvel a traver lapress. Mo pa pou kapav fer okenn deklarasion parski mo mem mo pena okenn nouvel pou le moman. » Néanmoins, les médias britanniques, tels The Mirror, restent prudents car les corps des victimes n’ont pas encore été retrouvés.