La 13e édition du Festival Culinaire Bernard Loiseau s’est tenue cette semaine au Constance Belle Mare Plage Hotel. Concours culinaire, de pâtisserie, de sommellerie, d’art de la table et de cocktails étaient au menu de cet événement lancé depuis 2006 et qui réunit les chefs des établissements de Constance Hotels and Resorts et une sélection de chefs étoilés, titulaires d’une étoile au guide Michelin.

L’objectif principal de ce festival est de favoriser l’échange, le savoir-faire, l’expérience et les connaissances entre les professionnels participants et de rassembler des hommes et des femmes venus d’horizons divers autour d’une passion commune : l’amour de la cuisine et l’art de la table. Au Constance Belle Mare Plage Hotel, le festival s’est déroulé en trois grandes étapes principales : les divers concours, les deux dîners à six mains, la cérémonie de remise des prix et le dîner de gala qui s’est tenu hier soir.

Le coup d’envoi des activités a été donné le dimanche 18 mars avec le tirage au sort des équipes et la visite du marché de Flacq. Chefs de cuisine, chefs pâtissiers, commis, barmen, sommeliers et bien d’autres faisant partie du corps de métiers des établissements du groupe ont participé à cette 13e édition. Parmi les chefs étoilés de cette cuvée 2018, Andrea Camastra, du Senses Restaurant de Varsovie, l’Italien Ugo Alciati, qui officie au restaurant Guido à Serralunga D’Alba en Italie, le chef britannique Mark Kempson, du Kitchen W8 de Londres, le chef tchèque Olda Sahajdak du restaurant La Degustation à Prague, Arnaud Viel, chef du restaurant français La Renaissance et l’Allemand Michael Reis, chef du restaurant Johanns se sont affrontés durant plusieurs jours.

Le point d’orgue de la semaine culinaire a été le concours associant en binôme six chefs étoilés, tous titulaires d’une étoile au guide Michelin et six chefs, issus des établissements de Constance Hotel ans Resort à Maurice, aux Seychelles et aux Maldives.
Tous les sous-chefs et chefs des restaurants de Constance Hotel ont dû franchir les étapes d’une sélection rigoureuse, dont la réalisation de deux recettes classiques, puis celle de deux recettes de leur création à partir de produits imposés. Leur participation à l’épreuve finale qui a eu lieu jeudi a été donc basée uniquement sur le mérite.

Les chefs devaient, pour la culinary competition, réaliser deux recettes de leur création à partir de produits imposés

Chaque équipe, formée d’un chef étoilé et d’un chef de Constance, reçoit plusieurs produits imposés et doit cuisiner pour sept personnes : un plat à base de crevettes et mélange d’épices et un second plat à base de cochon ibérique. Les plats préparés par les finalistes sont goûtés par un panel de jury présidé par Dominique Loiseau, présidente de Bernard Loiseau SA, et composé de professionnels reconnus. Le jury a noté les candidats selon les critères suivants : aspect, saveur, parfum, couleur, attrait du plat, créativité, originalité, apport à la culture culinaire, utilisation et respect des produits du terroir mauricien.

Pour juger ces six chefs étoilés qui ont concouru chacun en binôme avec un chef des îles, le jury était quant à lui composé de six experts : Harald Wohlfahrt, chef du restaurant Die Schwarzwaldstube à Baiersbronn en Allemagne, triplement étoilé au Michelin, de David Moore, fondateur et directeur du restaurant Pied à Terre à Londres, deux étoiles, ou encore Tommy Myllymäki, chef star suédois, vainqueur des Bocuse d’or Europe en 2014, puis médaille de bronze aux Bocuse d’or en 2015.

Les participants à l’épreuve Nespresso Café Gourmand devaient repousser les limites de leur
talent pour proposer une recette de café créative et des recettes gourmandes et originales

Le même jour, les équipes ont aussi concouru pour Trophée Deutz, qui depuis 2015, fait partie intégrante du Festival culinaire Bernard Loiseau. Ils avaient pour objectif de proposer un amuse-bouche afin de créer un mariage parfait avec le champagne William Duetz.
Le Festival Culinaire Bernard Loiseau 2018 s’est déroulé, comme les années précédentes, sur plusieurs étapes. Ainsi, outre la culinary competition, ou comment mettre en valeur la fusion des épices, des essences, des saveurs et des des parfums et mauriciens, on relève plusieurs concours : le Concours de Sommellerie, le Concours de Pâtisserie en collaboration avec Pierre Hermé et Valrhona ainsi que le Concours ”Art de la table”.