Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a affirmé, hier soir, qu’il souhaitait entretenir des relations respectueuses avec la presse. Il a fait cette déclaration à l’issue de la célébration officielle de la fête Ganesh Chaturthi dans sa circonscription à l’Espérance Trébuchet hier soir.
Invité à commenter la première rencontre avec les directeurs des médias dans la journée d’hier, il a répondu qu’il a surtout été à l’écoute des différentes opinions exprimées par différents représentants des médias. « Mo le ki nou ena enn relation respectable. Sakenn ena so l’opinion et kapav ena so point de vue lor différents sujets mais nou bisin ena rapport respectable. Nous travaillons ensemble pour voir comment chacun peut opérer dans les meilleures conditions possibles », a-t-il affirmé en annonçant qu’il compte poursuivre les rencontres avec d’autres groupes de journalistes.
Dans son discours prononcé à la cérémonie d’hier, Pravind Jugnauth a souligné la nécessité d’avoir un équilibre entre l’économie et le social. Il a souligné le rôle des associations culturelles dans la préservation des cultures et dans la promotion sociale. C’est la raison pour laquelle il a présidé différents comités chargés d’organiser les activités dans le cadre des fêtes comme Maha Shivaratree, Govinden, Durga Puja, le pèlerinage au tombeau du père Laval. Il a également souligné le travail fait par les travailleurs engagés et leurs descendants pour la préservation de la culture et de la tradition de génération en génération. Le gouvernement, de son côté, a encouragé la création de différents trusts et de Speaking Unions. Les activités organisées par ces instances, dit le PM, « permettent de maintenir nos enfants sur le bon chemin et d’acquérir les vraies valeurs ».
Pravind Jugnauth a reconnu qu’il y a des dangers qui menacent les jeunes en permanence, notamment la drogue, l’alcool et la cigarette. « J’ai la conviction et la volonté politique pour mener ce combat contre ces fléaux et nous remporterons le combat », dit-il.
Le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, qui était présent à la cérémonie d’hier, a évoqué les défis que doivent relever la société aujourd’hui au niveau de l’économie, de l’environnement et les dangers qui affectent la société comme la pauvreté et la délinquance. « Maurice est un des rares pays où on peut célébrer la St Louis le matin et Ganesh Chaturthi l’après-midi. Ce qui démontre le respect qu’a la classe politique pour les religions qui font la beauté de notre petite île », a-t-il affirmé.