Le conseil d’administration du Mauritius Institute of Directors (MIoD) a décidé de se séparer de son Chief Executive Officer (CEO), Juan Carlos Fernandez Zara. La décision a été prise à l’unanimité des directeurs lors d’une réunion spéciale tenue hier après-midi.
Dans un communiqué de presse émis hier soir, le MIoD explique que la décision est survenue suite à de « profonds désaccords entre le conseil d’administration et le CEO » et que « les différends portent sur la gestion du MIoD et l’approche adoptée pour la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie de l’organisme ».
Le MIoD souligne que pendant plus d’une année ses directeurs « ont oeuvré de bonne foi afin de résoudre et de surmonter ces différends » et que « beaucoup de ressources ont été allouées à cet exercice ». Cependant, le conseil est aujourd’hui arrivé à la conclusion que ces désaccords sont irréconciliables et ne peuvent être résolus. « Ainsi, dans l’intérêt supérieur du MIoD, le Conseil a décidé à l’unanimité de se séparer de Juan Carlos Fernandez Zara conformément aux termes de son contrat de travail », précise le communiqué.
La direction du MIoD fait ressortir que « le conseil s’est conformé à tous ses devoirs et responsabilités dans le cadre de cette décision en règle avec la constitution du MIoD » et que le départ de Juan Carlos Fernandez Zara est immédiat.
Le conseil d’administration du MIoD annonce, par ailleurs, qu’il « reconnaît le travail accompli par l’ex-CEO », et fait savoir qu’un responsable par intérim pour assurer la gestion des opérations quotidiennes de l’organisation sera nommé dans les jours à venir en attendant le recrutement d’un nouveau CEO.