GOVERNMENT BUSINESS : Ivan Collendavelloo, Premier ministre p.i.

Une de ses premières décisions a été de demander à la police d’enlever les affiches contre le PMSD dans l’affaire Qatar/Arabie saoudite

La suppléance au poste de Premier ministre d’Ivan Collendavelloo démarre sur des chapeaux de roue. En effet, dès hier matin, il a dû intervenir auprès de la police pour demander que toutes affiches contre le PMSD dans l’affaire entre le Qatar et l’Arabie saoudite soient enlevées. Cette affaire représente un embarras pour le gouvernement car le nom d’un conseiller municipal des Plaines-Wilhems est cité en première ligne. Il aurait payé des travailleurs étrangers pour aller placarder ces affiches en vue de gêner le PMSD et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui avait soulevé cette question à l’Assemblée nationale par voie de Private Notice Question.
Les éléments de réponse fournis par le ministre des Affaires étrangères par intérim, Nando Bodha, auraient confirmé l’existence d’un « faux communiqué » émanant du Bureau du vice-Premier ministre et ministre des Terres, Showkutally Soodhun, le 5 juin dernier au sujet de la rupture des relations diplomatiques avec le Qatar. En dépit des garanties données par Nando Bodha, la presse étrangère continue à inclure Maurice parmi les pays ayant rompu toute relation avec le Qatar.
Par ailleurs, ce début de cette semaine s’annonce chargé pour le Premier ministre suppléant, qui présidera cet après-midi la traditionnelle réunion du groupe parlementaire de la majorité en prévision de la séance parlementaire de demain. Egalement au programme de cet après-midi, une Special Cabinet Meeting sur le Draft Finance Bill. Demain, au cas où le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, décide d’adresser la Private Notice Question du jour au Premier ministre, il devra répondre présent sans oublier sa première Prime Minister’s Question Time à l’Assemblée nationale avec une première interpellation sur le Deal Papa/Piti du 23 janvier dernier.